Billets de christelledeloges

Clafoutis sans gluten ni lactose

Le printemps est là, le soleil et la pluie en alternance font prospérer la nature et nous pouvons à nouveau nous régaler des premières cerises et gariguettes ... Après les avoir dégustées "natures", dans leur plus simple appareil, une variante gourmande :

Un incontournable du printemps, le clafoutis, revisité sans gluten ni lactose, un régal !...

Clafoutis 2

 

Ingrédients (pour 8 personnes) :

Environ 700 g de cerises lavées et équeutées

100 g de farine "mix patisserie" sans gluten

(Ou 50 g de farine de riz et 50 g de fécule de maïs)

300 ml de lait de riz

4 oeufs

80 g de sucre

2 sachets de sucre vanillé

1 pincée de sel

Facultatif : 1 cuillère à soupe de rhum négrita ou de kirsh

Préparation (10 mn) :

Préchauffer votre four à 200°

Beurrer un plat (plat à tarte ou moule à gâteau)

Laver et équeter les cerises, ôter les noyaux pour ceux qui le souhaitent

Disposer les cerises dans le plat beurré

Dans un saladier, battre les oeufs avec le sucre et le sucre vanillé

Ajouter la farine et la pincée de sel, bien mélanger

Ajouter ensuite le lait de riz

Mélanger jusqu'à ce que la pâte soit lisse et homogène

Ajouter si vous le souhaitez une cuillère à soup de kirsh ou de rhum négrita

Verser le mélange sur les cerises et enfourner à four chaud 30 mn

Le clafoutis est prêt lorsque le dessus est bien doré !

 

Encore merci à ma généreuse donatrice pour ses cerises bio du jardin ! Cool

 

 

 

 

La spiruline, un aliment d'exception

La spiruline, micro-algues consommées depuis plusieurs siècles, est un concentré de nutriments, faible en calories.

 

Spiruline

 

En fonction de la souche, les propriétés varient  mais certaines valeurs, pour avoir été analysées à plusieurs reprises, restent élevées :

Riche en protéines de qualité (60 à 70%), la spiruline contient notamment :

Des vitamines :

A, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 (acide folique), B12, E.

Un défaut de vitamine B12 mène à l'anémie pernicieuse, frèquente chez les personnes âgées les végétariens et les végétaliens.

Des minéraux et oligo-éléments :

Phosphore, magnésium, fer, zinc, lithium, calcium, sodium, manganèse, sélénium, cuivre ...

Le fer : Il est présent en grande quantité (12 fois plus que les lentilles et 40 fois que les épinards) et surtout, il est bien plus assimilable que celui contenu dans la viande. Il vous suffit de l'associer à une source de vitamine C pour le fixer (un jus d'orange pressée par exemple) .

Des acides-gras essentiels (que notre corps ne peut pas synthétiser) :

Notamment un taux élevé d'acide gamma-linolénique (source la plus importante après le lait maternel) qui joue un rôle clé au niveau de la régulation des mécanismes cellulaires.

Des pigments :

Entre autres de la chlorophylle, du bêta-carotène, de la superoxyde dismutase de la phycocianine (pigment bleu naturel) connus comme de puissants antioxydants (lutte contre les radicaux libres)

A noter que la spiruline contient 20 fois plus de bêta-caroténe que la carotte. C'est l'aliment le plus riche en bêta-carotène.

Des acides aminés (dont 7 des 8 essentiels) :

Dont notamment l'isoleucine, la leucine, la tyrosine, l'arginine, la théonine, la lysine.

Les propriétés de la spiruline ne s'arrête pas là.

Plusieurs études ont démontré que la spiruline pourrait avoir des effets thérapeutiques remarquables tel que le rapporte le "journal of apllied phycology", Belgique,1993.

Ainsi, la spiruline normaliserait les taux de cholestérol et de glucose (diabète), normaliserait la tension, aurait un effet sur l'obésité, en plus d'un effet protecteur face aux rayons...

Pour finir, je vous invite à lire la conclusion d'une thèse de doctorat en pharmacie sur la spiruline, de Sébastien SGUERA (déc 2008) :

"Depuis la nuit des temps, il existe sur Terre une source nutritionnelle et thérapeutique naturelle sans égale. Richesse protéique, acides-aminés essentiels, acides-gras essentiels, complexes vitaminiques multiples, fer biodisponible, activités antioxydantes, anti-inflammatoires, anticancéreuses, antivirales, immunomodulatrices, tout ceci condense dans une simple algue bleue microscopique nommée Spirulina platensis.

Plus connue sous le nom de spiruline, cette cyanobactérie est aujourd'hui reconnue et utilisée dans les pays en voie de développement pour ses propriétés nutritionnelles pour lutter contre la malnutrition. Il est prouvé qu'une consommation régulière de spiruline permet a des enfants dénutris de suppléer aux besoins nutritionnels essentiels qu'une alimentation peu diversifiée ne peut leur apporter. C'est aussi dans le but de lutter contre la malnutrition que de nombreuses ONG viennent apporter leur aide, de part le monde, aux populations pauvres pour permettre un développement local et une gestion autonome de la culture de spiruline.

Dans les pays développés, même si la spiruline n’a suscité l’intérêt des scientifiques que tardivement, elle jouit aujourd'hui d'un insert grandissant grâce a ses multiples propriétés thérapeutiques. Ces effets bien qu'étant plus préventifs que curatifs, en font un complément alimentaire de choix pour prévenir la survenue de maladies tels que les maladies cardiovasculaires, les cancers ou les infections virales, mais aussi pour diminuer les effets secondaires de traitements médicamenteux lourds tels que le sont les traitements anti-néoplasiques ou anti-retroviraux. Pour une fois, le terme d'aliment fonctionnel pourrait être employé a juste titre, tant le nombre et la qualité des études scientifiques portant sur la spiruline attestent de sa réelle valeur nutritionnelle et de certains effets thérapeutiques.

Au vu de toutes ces propriétés, les professionnels de l'industrie cosmétique, pharmaceutique ou agro-alimentaire, ont pris conscience de l'énorme potentiel commercial de l'algue bleue. Pour le moment, les produits à base de spiruline sont encore peu nombreux, mais à l'heure actuelle ou fleurit le concept de la nutrition santé, il est certain que le marche des micro algues alimentaires, avec comme chefs de files Spirulina platensis et Chlorella vulgaris, est a l'aube d'une croissance mondiale importante. Dans les années a venir, nos assiettes risquent fortement d'être remplies de micro-algues alimentaires sous une forme ou sous une autre.

Spirulina platensis apparaît comme l'aliment santé de demain. Au vu de tous ces éléments, l'algue bleue semble donner tout son sens au célèbre aphorisme d'Hippocrate : "Que ta nourriture soit ton médicament "."

 

 

Lire la suite

Le Qi-Gong, la gymnastique de l'énergie

 

Le Qi-Gong est une gymnatique chinoise basée sur le mouvement et non sur l'effort musculaire. De ce fait, elle s'adresse au plus grand nombre... Découverte ...

 

Ziran qigong niveau 1

 

Par ses mouvements doux et la concentration qu'il implique, le Qi-Gong amène à une prise de conscience de son corps, plongeant l'esprit dans une forme de méditation.

La respiration se fait plus calme, l'esprit est libéré...

 

Formidable outil pour contrer le stress, sources d'innombrables maux, le Qi-Gong se pratique régulièrement, plusieurs fois par semaine.

 

Une vingtaine de minutes à une demi-heure par jour est un rythme idéal ...

 

Laissez vous séduire et  pratiquez le Qi-Gong en cliquant sur ce lien : A la découverte du Qi-Gong

Couscous poulet quinoa, naturellement sans gluten

Comment manger un bon couscous quand on est intolérant au gluten ou encore quand on veut se régaler sans se sentir lourd ? La semoule de blé est bien évidemment à bannir, mais on peut la remplacer avantageusement par du quinoa. Une recette rapide savoureuse et naturellement sans gluten ni lactose !

Ingrédients (pour 4 personnes) :

2 cuisses de poulet

2 blancs de poulets coupés en 6 chacun

1 petit oignon

2 courgettes

2 navets

4 carottes

Concentré de tomates

Epices (gingembre, curry, piment doux, sel, poivre)

Quinoa (3 bons verres)

Préparation (10 mn):

Faire revenir les oignons dans un faitout avec un peu d'huile d'olive

Y faire revenir la viande et la saisir de tous les côtés

Saupoudrer légèrement de gingembre et de curry puis de piment doux (le double des autres épices)

Poivrez et saler, faites bien revenir dans ce mélange d'épice puis ajouter l'eau jusqu'à couvrir complètement la viande

Laver et découper grossièrement courgettes et carottes

Mettre les navets entiers

Bien mélanger

Prélever environ deux louches de ce bouillon et diluer l'équivalent de 3 cuillères à soupe de concentré de tomates

Réintroduire cette préparation et bien mélanger

Laisser mijoter au moins une demi-heure

15 mn avant de servir, préparer le quinoa  :

Doser 3 verres de quinoa et le rincer abondamment

Le mettre dans une casserole avec de l'eau (2 cm environ au dessus du quinoa)

Faire bouillir une dizaine de minutes puis, quand toute l'eau est absorbée, couper le feu et disposer un couvercle sur la casserole pour le faire gonfler.

Le quinoa est cuit quand on voit son germe. Saler légèrement.

Régalez-vous légé !

J'ai mal aux dents !....

Comment soulager les maux de dents autrement qu'avec des médicaments ?? Bien sûr, le rendez-vous chez le dentiste devient une urgence et son intervention vous soulagera mais en attendant, que faire ??

 

 

Le clou de girofle c'est cette odeur caractéristique qui vous chatouille les narines quand vous pénétrez dans un cabinet dentaire ... C'est l'eugénol contenu dans le clou de girofle qui lui confère ses propriétés.

 

En effet, le clou de girofle est anti-inflammatoire, analgésique, et bactéricide ... Il est donc tout indiqué dans les gingivites, les maux de dents et  l'halitose.

 

Ainsi pour une rage de dents, utiliser une goutte d'huile essentielle de clou de girofle (1 goutte suffit car c'est très concentré) que vous disposerez sur un coton de tige et appliquerez sur la dent douloureuse (dans le creux de la dent). La douleur s'estompe rapidement. Evitez cependant de toucher les muqueuses buccales ou la langue car l'huile essentielle de clou de girofle est dermocaustique (aïe ça brûle !).

 

Pour toutes les inflammations buccales (gingivite, pose d'un appareil dentaire ...), verser l'équivalent d'une tasse d'eau et ajouter 3 clous de girofle. Faire bouillir 10 mn puis laisser reposer. Filtrer puis, quand la décoction a atteint une température correcte, faire un bain de bouche avec cette solution en prenant garde de bien faire passer longuement dans toute la bouche avant de cracher.

 

Ces solutions naturelles vous permettront d'attendre plus sereinement votre rendez-vous chez le dentiste !

Nouvelle étude : Les pesticides bien plus dangereux qu'annoncés ...

Vous avez certainement déjà entendu parlé du Professeur Séralini.

Il a fait parler de lui avec son étude, très controversée, sur les O.G.M., fin 2012.  Si, si, rappelez vous, les photos chocs de rats déformés par d'énormes tumeurs.

Le revoici avec une nouvelle étude sur les pesticides :

Il explique que le degré de toxicité des pesticides est évalué en fonction du principe actif. Le problème est que les adjuvants, qui ne sont pas dévoilés, modifient le principe actif, le rendant hautement toxique ...

Ainsi en testant 9 pesticides in vitro sur des cellules humaines et non plus seulement le principe actif , le constat est sans appel : 8  formulations sur 9 sont des centaines de fois plus toxiques qu'annoncées ...

Cette seconde étude, qui vient appuyer la première, a été relayée par sciences et avenir.

Bien sûr, Séralini a ses détracteurs. Quoi de plus normal quand on s'attaque au Roundup, produit phare de la trop célébre entreprise Monsanto !

N'oublions pas non plus que la France est le premier pays agricole d'Europe.

Ainsi, en lisant le rapport de l'inserm sur les pesticides, on apprend que les rendements de blé, par exemple, sont passés de 15 quintaux par hectare à 70 quintaux par hectare en un peu plus de 60 ans ...

"La France est un des premiers utilisateurs mondiaux de pesticides" peut-on lire un peu plus loin ...

La vigne n'est pas épargnée :  elle représente environ 3% de la surface agricole en France et utilise environ 20% des pesticides à elles seules...

 

 

 

Le mythe des féculents ...

L'index glycémique, un outil pour retrouver un poids santé et pour vivre longtemps !

C'est en faisant des recherches sur le diabète que les Professeurs David J. Jenkins et Wolever, chercheurs à la faculté de nutrition et de métabolisme de l’université de Toronto (Canada), découvrirent dans les années 80, que "les sucres lents", tant conseillés aux diabétiques pour réguler leur glycémie, ne se valaient pas tous...

Car aussi incroyable que cela puisse paraitre, personne ne l'avait vérifié avant eux...

Avant cette petite révolution, les glucides étaient présentés comme des "sucres lents ou rapides" uniquement en fonction de leur strucure moléculaire.

Petit rappel ...

Glucides simples et complexes:

Les glucides sont classés, selon leur structure biochimique, en glucides simples ou complexes.

Les glucides simples sont composés d'une molécule simple (fructose, glucose, lactose ...) ce qui rend leur digestion et leur assimilation faciles. Cette assimilation rapide et facile conditionne cependant une élévation rapide du taux de sucre dans le sang. L'organisme sécrète alors de *l'insuline pour ramener à un taux normal le taux de sucre dans le sang (glycémie).

*L'insuline est une hormone qui stabilise, entre autres,  le taux de glucose dans le sang.  Le maintien d'une glycémie correcte est nécessaire au fonctionnement de notre organisme et notamment au cerveau (organe glucodépendant).

Ainsi, en hypoglycémie, l'organisme va aller puiser dans les réserves de glycogène (grâce au glucagon, hormone antagoniste de l'insuline). En hyperglycémie il va mettre en réserve l'excédent grâce à l'insuline. Mais si le stock est à saturation, le glucose sera alors converti en triglycérides (graisses corporelles) ...

En plus de solliciter le pancréas, l'insuline va augmenter le stockage des graisses alimentaires prises au cours du même repas !

Exemples d'aliments contenants des glucides simples : sucre blanc, bonbons, fruits, lait...

Les glucides complexes quant à eux sont composés de molécules complexes. La digestion est retardée car l'organisme doit d'abord "démanteler" les molécules afin de les rendre assimilables par l'organisme.

Leur assimilation est donc retardée ce qui évite ainsi la hausse brutale du taux de glucose dans le sang.

Exemples d'aliments contenant des glucides complexes : Pain (céréales), pomme de terre (amidon), riz, pâtes, légumineuses etc...

Mais constatant que les régimes donnés aux diabétiques, basés sur les "sucres lents" n'étaient pas satisfaisants,  Jenkins et Wolever menèrent des expériences afin de mesurer le taux de glucose dans le sang après ingestion de différents aliments. Pour comparer les glucides entre eux, ils mirent au point "l'index glycémique".

Quelques explications ...

Index Glycémique (IG) des aliments

C'est une mesure qui permet d'apprécier la glycémie après ingestion d'un aliment.

On compare l'ingestion de 50 g de glucose, qui donne un index glycémique de 100, à l'ingestion de 50 g de glucides.

Ainsi, ils découvrent que parmi ceux qu'on appelle encore aujourd"hui les "féculents", certains se comportent comme des glucides simples, donc des "sucres rapides" ...

Ceci est lié en partie au type d'amidon (amylose / amylopectine): Par exemple, l'amidon qui compose la farine de blé et celui qui compose les lentilles sont différents : l'index glycémique de la farine de blé est de 85 alors que celle des lentilles est de 25...

Par ailleurs, de nombreux facteurs  influent sur l'index glycémique des aliments :

l'association de fibres : Elles vont retarder l'assimilation du glucose. Voilà pourquoi il est toujours plus intéressant de consommer un fruit entier plutôt que son jus. De même les pâtes et riz complets, qui contiennent encore l'enveloppe du grain comportent plus de fibres et donc un index glycémique plus bas.

- l'association de lipides et de protéines : elles vont également ralentir l'assimilation du glucose du fait d'une digestion plus complexe et plus longue.

- La cuisson des aliments : elle augmente considérablement l'index glycémique. Des pâtes "al dente" ont un index glycémique plus bas que des pâtes trop cuites.

- La maturité des végétaux : La banane verte a un taux glycémique bien plus bas qu'une banane bien mûre.

Enfin, d'autres composants influent sur le taux de glycémie. C'est le cas notamment de la cannelle qui abaissent la glycémie ! Au contraire, le sel augmente l'indice glycémique des aliments...

Pour économiser votre organisme et atteindre un poids santé, consommez les aliments à IG bas le plus souvent possible. Pour vous y aider, retrouvez un grand nombre d'aliments dans le tableau des aliments et leur index glycémiques.