Christelle Deloges, Naturopathe en Essonne (91)

La naturopathie : qu'est-ce que c'est? Dans quel cas consulter?

"Le microbe n'est rien le terrain est tout" Antoine Béchamp

Dna bacterias 1048 2332 jpg

 

La naturopathie est définie par l'Organisation Mondiale de la Santé comme une médecine traditionnelle occidentale.

Le but du naturopathe est de restaurer l'état de santé au plus haut degré possible, en corrigeant les habitudes de vie grâce aux facteurs naturels de santé (l'alimentation, l'activité physique, la régulation du stress etc.).

La consultation "bilan" vous permet donc d'optimiser votre santé, que ce soit pour un problème particulier ou dans une démarche globale et préventive, grâce à un entretien d'environ 2H00 (appelé "anamnèse") où vous seront délivrées des recommandations personnalisées.

La naturopathie est donc une thérapie holistique c'est-à-dire qu'elle s'intéresse à la personne dans sa globalité et fait du patient un réel acteur de sa santé en lui livrant les explications et conseils nécessaires à sa propre prise en charge.

Installée depuis 2014, je vous accueille dans mon cabinet, à Villemoisson-sur-Orge (banlieue de l'Essonne à 20 km de Paris), du lundi au vendredi, sur rendez-vous.

Les consultations sont également disponibles à distance.

 

LA NATUROPATHIE POUR QUOI ?

 

Images

 

La naturopathie vise à restaurer l'état de santé le plus haut possible de chaque individu.

Ainsi, le naturopathe intervient par exemple sur :

Les problèmes de poids

Les maux de tête

Les troubles digestifs

Les troubles du transit

Les problèmes de peau

Les maladies chroniques

Les problèmes articulaires

Le stress et la nervosité

N'hésitez pas à consulter les témoignages sur mon site ou sur Google où vous trouverez plusieurs cas de figure.

 

La naturopathie pour qui?

La naturopathie par qui ?

 

 

 

LE BLOG : actualités, cuisine, santé...

  • Fondant au chocolat avec ou sans gluten

     

    Fondant au chocolat pour 8 à 10 personnes  

    Ingrédients :

    1 tablette de chocolat à 60 % 

    125 g de beurre

    4 oeufs

    100 g de sucre

    4 cuillères à soupe de farine (*fécule de maïs pour les sans gluten ou farine de riz, blé pour les autres)

    Preparation (10 mn ):

    Préchauffer le four à 200°

    Faites fondre au bain Marie  le chocolat et le beurre coupés en morceaux.

    Pendant ce temps, battez les œufs avec le sucre.

    Ajouter le chocolat et le beurre fondu.

    Ajouter ensuite les 4 cuillères de farine de votre choix.

    Beurrer un moule et enfourner une bonne quinzaine de minutes à four chaud.

    Laisser refroidir puis démouler.

    Vous pouvez également servir avec une crème anglaise.


    * La fécule de maïs ou encore "amidon" de maïs est bien connu sous la marque "maïzena". En revanche, je recommande plutôt d'acheter de la fécule de maïs en magasin bio pour éviter le maïs OGM.

  • Etre naturopathe ...

    • Le 28/06/2019

     

    Etre naturopathe, ça consiste en quoi exactement ?

     

    Images

     

    Depuis plusieurs années que j'exerce ce beau métier, beaucoup m'ont demandée en quoi consistait exactement la profession de naturopathe et les études nécessaires pour s'y former.

    De plus en plus plébiscitées, les thérapies alternatives ont le vent en poupe et depuis 2016, on assiste à un véritable engouement pour la naturopathie.

    Aussi, quand j'ai reçu par email un questionnaire bien construit d'une personne envisageant sa reconversion, j'ai décidé d'en faire bénéficier le plus grand nombre.

    Voici donc ci-dessous les réponses aux questions que peut-être vous vous posez ....

     

    1.  En quoi consiste exactement ce travail ?

    La naturopathie est une thérapie holistique qui vise à optimiser la santé et réactiver les processus d’auto-guérison de notre corps. Concrètement : Eduquer à une bonne hygiène de vie (alimentation, sport, gestion du stress, validation des apports en nutriments essentiels etc…) en analysant les mauvaises habitudes alimentaires ou autre du patient et en lui transmettant "ses" clefs pour améliorer sa santé. Le naturopathe transmet son savoir et explique au patient.

     

    2.  Pouvez-vous me décrire une journée type ?

    Une de mes journées types : Commence à 8h30/9h, rappels sms aux patients de leur rendez-vous dans les 2 à 3 prochains jours, gestion et remaniement du planning après consultation des emails et sms, rappels des personnes souhaitant un rendez-vous, consultations des emails, élaboration des compte-rendus de séances avec compléments d’informations, rédaction d’articles d’actualité, comptabilité, etc... Consultations à partir de 10h30 jusque 12h30-13h00 (en fonction du type de rendez-vous : bilan ou suivi). Reprise en début d’après-midi des consultations (si pas de consultation en début d'après-midi, reprise des activités du matin : compte-rendus, rédaction d'articles, lectures d'études etc.) pour finir souvent tard car les patients travaillent généralement et viennent en consultation après le travail. J'arrête généralement vers 20h00 mais il est arrivé que je termine plus tard...

     

    3.  Quel est le niveau d'étude ou quelle est la formation nécessaire pour exercer ce métier ? Y a t-il une école mieux qu'une autre ?

    Il existe beaucoup d’écoles car le créneau est porteur mais souvent elles sont « orientées » (un directeur d’école qui gère un «regroupement » de naturopathes par exemple ...). Pas de diplôme reconnu en France mais le droit d’exercer tant qu’on paie ses charges !… Vous pouvez même vous auto-proclamer naturopathe demain si vous le souhaitez ! (mais je vous le déconseille vivement !!!...).

    4.  Y a t-il des connaissances spécifiques à maîtriser ?

    Oui, il faut selon moi de bonnes connaissances d’anatomie et de physiologie. Les compléments alimentaires, les plantes et l’aromathérapie nécessitent de bien connaitre les interactions possibles (beaucoup de patients ont des traitements médicamenteux). Une bonne connaissance de la nutrition est indispensable ainsi que des notions de psychologie.

    5.  Selon vous, quelles sont les qualités (ou traits de caractères) qu'il faut avoir ?

    Il faut, je pense, être doté de bon sens, de confiance en soi et d’altruisme … Ce n’est pas un métier que l’on fait pour «l’argent» mais par passion  de « l’humain » comme je le dis souvent. Il faut avoir une bonne capacité d’écoute et travailler sa sensibilité car beaucoup de souffrance dans la parole de bon nombre de patients…

    6.  Quelles sont vos conditions de travail (horaires, déplacements, travail seul ou en équipe, matériel à acheter, ...) ?

    Personnellement, je travaille du lundi au vendredi, de 9h00à 20h00, les consultations se font de 10h30 à 20h00 avec une pause déjeuner d'une heure environ. Quelques déplacements très limités, généralement sur Villemoisson. Pas de matériel spécifique en ce qui me concerne si ce n’est un PC, un téléphone et un mètre de couturier pour les mensurations. Le reste se fait avec la tête ;-)

     

    7.  Quels sont les points positifs et les inconvénients liés à votre métier ?

    Les points positifs : Souplesse de l’emploi du temps, la valorisation par l’aide apportée, le côté diversifié (car il faut aussi s’occuper de sa propre communication, de sa comptabilité, et éventuellement de conférence, rédaction d’articles, etc.).

    Les points négatifs : La difficulté, surtout au départ, à recevoir des personnes en grande souffrance morale, mais aussi des gens malades (maladies auto-immunes, cancers etc…) qui demandent beaucoup de temps en amont ne serait ce que pour vérifier les interactions. L’incivisme de certaines personnes qui ne viennent pas au rendez-vous ou vous décalent sans cesse pour de mauvaises raisons ou annulent à la dernière minute, ne laissant pas la possibilité de proposer le créneau à une autre personne...

    8.  Quelle est la fourchette de salaire ?

    Il faut compter environ 3 ans pour développer une « patientèle » et donc pouvoir prétendre à un salaire brut compris entre 1500 et 2500 euros bruts (il faut enlever environ 30 % de charge et le loyer du cabinet), en travaillant 30/35 heures par semaine (ce temps de travail comprend seulement les consultations et les compte-rendus envoyés). Mais tout dépend des tarifs pratiqués, du nombre de patients et du temps consacré à chacun. Personnellement je limite le nombre de patients par semaine car comme vous avez pu le constater, il y a pas mal de choses à faire à côté, et prêter une oreille attentive prend beaucoup d’énergie! Passer d'une histoire à une autre - la naturopathie est holistique- puise dans las capacités d'adaptation. Il faut aussi vérifier avec soin les recommandations adressées, pas question de commettre une erreur en recommandant quelque chose d’inadapté !

    Le revenu augmente ensuite en fonction du nombre de patients (beaucoup d’installations de naturopathes ces dernières années), les compétences du praticien, et le nombre d’heures consacrées bien entendu ! Mais je ne suis pas certaine que tous les naturopathes travaillent à temps plein.

    Enfin il faut prendre en compte les charges un peu plus de 24 % qui ne comprennent pas la location du local/cabinet ni les charges (eau, électricité...) ni les fournitures (papiers, encres ...).

    9.  Quels conseils pourriez-vous me donner ?

    La naturopathie est très en vogue et le nombre de naturopathe s’est multiplié particulièrement ces 3 dernières années. Aussi, il faut bien y réfléchir car c’est un investissement en temps et en énergie considérables. Ne comptez pas non plus tout de suite sur un "vrai" salaire et, en fonction de votre secteur et de vos compétences, peut-être un travail à mi-temps seulement.

     

  • Salon du bien-être 2019

     

     

    Dimanche 13 octobre 2019, au Ludion à Villemoisson sur Orge

    de 10h00 à 17h00, se tiendra le salon du bien-être.

     

    Pour la 3eme année consécutive, des praticiens du bien-être vous proposent de découvrir leurs métiers :

    Au travers de conférences, d'ateliers (payant), venez à la rencontre de ces thérapeutes.

     

    Vous m'y retrouverez à 15h30 pour une conférence... Surprenante ! 

     

    Elle vous permettra de découvrir pourquoi il vaut mieux consommer avec modération certains aliments pourtant réputés sains !

     

    Aliments au supermarche

     

    Je vous expliquerai comment les remplacer et ceux dont il faut se méfier :-) 

    Surcharge pondérale, stéatose du foie, diabète : les index glycémiques seront également à l'honneur...

    En bref, quelques clés pour optimiser votre santé.

    Je vous attends nombreux !

     

    Retrouvez une synthèse de ma conférence en cliquant ici

     

  • La vitamine D : une vitamine essentielle

    La vitamine D, pseudo vitamine, quasi hormone aux multiples rôles : immunité, croissance, bien-être et bien  d'autres encore ...

     

    Soleil1

     

    La vitamine D, contrairement aux autres vitamines, ne se trouve quasiment pas dans notre alimentation. Nous la fabriquons majoritairement entre avril et septembre, lorsque les UVB sont suffisamment puissants pour que notre peau la synthétise. Ainsi, notre corps constitue des réserves pour la saison froide (d'octobre à avril).

    Mais il y a un hic ... Nous ne sommes pas tous exposés de la même façon au soleil ... Ainsi, en France (au-dessus des Pyrennées), 70 à 80 % de la population se trouve carencée en hiver, les réserves étant épuisées à l'automne ...

    De plus, la couleur de peau a une influence sur la synthèse de la vitamine D : ainsi les peaux claires la synthétisent bien plus rapidement que les peaux foncées. Les peaux noires doivent rester deux fois plus longtemps au soleil pour synthétiser la même quantité de vitamine D que des peaux blanches.

     

    Mais quels sont les rôles de la vitamine D sur notre métabolisme ?

    Cuillere d huile de foie de morue

    Autrefois donnée aux enfants pour lutter contre le rachitisme (la célèbre "huile de foie de morue"), c'est en Angleterre, en en 1782 que le Dr Dale-Percival en donna l'initiative.

    En France, en 1865, c'est le Dr Armand Trousseau qui recommanda l'huile de foie de morue et le soleil pour lutter contre le rachitisme de plus en plus présent.

    C'est bien plus tard, qu'on démontre le rôle de la vitamine D sur la fixation du calcium sur l'organisme. En fait, elle régule le calcium de l'organisme. De ce fait, elle a un rôle dans la prévention de certaines maladies telles que l'ostéoporose, l'ostéomalacie, la polyarthrite-rhumatoïde, le rachitisme etc.

    Plus tard, d'autres études démontrent que la vitamine D a un rôle important dans l'immunité innée (défense de l'organisme immédiate face à des agents infectieux).  Ainsi, on observe moins de rhumes et de grippe chez les personnes ayant un bon taux de vitamine D.

    Elle ferait également baisser les facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires, certaines maladies auto-immunes, le diabète de type 1 ...

    Mais d'autres propriétés sont apparues et pas des moindres : des résultats en laboratoire  (les frères Garland) établissent clairement que la vitamine D s'oppose au développement des tumeurs chez l'animal ou dans des cultures de cellules ... Par ailleurs, des cartes établissant le taux d'ensoleillement montrent clairement moins de cancers dans les pays mieux dotés en UVB "utiles".

    D'autres études encore montrent qu'une carence en cette vitamine augmente le risque du cancer du côlon.

    De plus, Elle interviendrait également sur la production de sérotonine et d'adrénaline, régulatrices de l'humeur...

    Comment  ?

    Pour assurer un bon taux de vitamine D, il convient de s'exposer un peu tous les jours, à la mi-journée, le plus découvert possible entre avril et septembre. Une exposition de dix à quinze minutes à midi en été, jambes et bras découverts apporterait environ 2500 UI. Bien évidemment, sans crème solaire, qui ne permettrait plus aux UV de passer !

    Quinze à trente minutes par jour suffisent, selon la tolérance de chacun car il n'est pas question de brûler! Il est donc indispensable d'observer sa propre tolérance pour ne pas faire rougir la peau et d'avoir à l'esprit que plus la peau est foncée, plus elle aura besoin d'une dose importante de soleil pour fabriquer de la vitamine D !

    Pour les vacances dans les pays chauds, en montagne, en bateau etc., il reste impératif, quelle que soit la couleur de la peau,  de se protéger pour ne pas brûler (vêtement, chapeau, lunettes de soleil, crème solaire ...).

    Bronzage 011 topsitefr

     

    A partir du moment où le soleil devient désagréable sur la peau, il faut s'en retirer. Ainsi, vous obtiendrez un bon taux de vitamine D, sans les méfaits liés aux UV. En France, au-dessus de la chaine naturelle des Pyrennées (donc pour beaucoup d'entre nous), l'ensoleillement étant trop faible, il faudra toutefois se complémenter à l'automne pour maintenir un bon taux de vitamine D, l'alimentation en contenant trop peu, y compris en consommant des laits ou yaourts enrichis.

    Combien ?

    Selon les recommandations officielles, 200 UI par jour pour des adultes sont suffisants. Cependant un bon taux de vitamine D au sortir de l'été doit se situer entre 30 et 60 ng /mL. Or, 200 UI (5 ng) par jour sont insuffisantes pour obtenir un tel taux dans le sang. Selon certains chercheurs, il faudrait 1400 UI (35 ng) ...

     

    3766 20100201104710 zoom

     

    Quoi qu'il en soit, se complémenter à la fin de l'automne jusqu'au printemps reste une bonne alternative (pas de vitamine D au beaux jours lorsqu'on prend le soleil!). Vous pouvez demander à votre médecin traitant une prescription pour faire mesurer votre taux de vitamine D. Au sortir de l'été, le taux doit être haut. En revanche, en hiver, si vous mesurez votre taux, il y a de fortes probabilités pour qu'il soit au plus bas.

    La vitamine D3 est la plus assimilable. Elle est à privilégier (en voici une de bonne qualité). Enfin, sachez que différentes études mettent en avant qu'une dose quotidienne de vitamine D est bien plus profitable que des doses massives pour plusieurs mois... 

    Pour les plus jeunes, évitez le célèbre complexe de vitamine D associé au fluor. En effet, de récentes études (The Lancet) démontrent encore une fois la toxicité du fluor (ce sera le sujet d'une prochaine newsletter).

    Une dernière chose, n'oubliez pas de prendre votre vitamine D3 lors du repas pour une bonne assimilation avec les gras !

     

    Pour en savoir plus sur les vitamines et les minéraux travail-fin-d-etude-2.pdf(172.65 Ko)

  • Mousse au chocolat : un dessert maison à faire plus souvent ...

    La mousse au chocolat maison, un dessert ...

    ... que l'on peut faire facilement et rapidement,

    ... peu honéreux,

    ... qui apporte des nutriments intéressants,

    ... peu de calorie par rapport au plaisir qu'il procure,

    ... naturellement sans gluten ni lactose,

    ... qui conserve ses nutriments par son mode de préparation (les protéines notamment ne sont pas dénaturées par la cuisson),

    ... qui fournit des protéines de bonne qualité ...

    Bref, elle n'a que des vertus, aussi n'hésitez pas à la mettre au menu !

     

    Ingrédients pour 6 personnes :

    200 g de chocolat noir 60 % (lisez l'étiquette de votre chocolat si vous êtes intolérant / allergique au lactose et au gluten).

    5 oeufs frais

    Préparation :

    Faire fondre le chocolat au bain-marie.

    Pendant ce temps, séparer les blancs des jaunes et monter les blancs en neige très ferme.

    Une fois le chocolat lisse et homogène, ajouter les jaunes un à un.

    Incorporer ensuite délicatement les blancs.

    Laisser reposer 3 heures au frigo (si vous êtes pressé un peu moins au congélateur !).

     

    La mousse au chocolat, bonne pour la santé ?!

    Si on sélectionne soigneusement son chocolat et que les oeufs sont enrichis en oméga3 (et bio), on peut être sûr que les antioxydants (bioflavonoïdes), les minéraux et les effets anti-plaquettaires seront au rendez-vous !

     

     

  • Cookies chocolat-noisettes sans gluten

    Rien de plus simple à préparer que de délicieux cookies chocolat-noisettes ... En prime, ils embaument toute la maison ...

     

     

    Cookies

     

     

    Lire la suite

  • Blancs de poulet à toutes les sauces !

    Au curry, en colombo, à la tomate avec des herbes fraiches ou encore avec un peu de crème et des champignons, la volaille s'y prête parfaitement  ! Voici comment combiner plaisir des papilles, budget, rapidité d'exécution et santé bien sûr ! ....

     

    Lire la suite

  • Tarte au chocolat, sans gluten ni lactose

    Pour les amateurs de chocolat, voici une tarte simple à réaliser. Peu coûteuse et rapide, voilà qui va régaler tous les amateurs de chocolat !

     

    Hummmm !.....

     

    Tarte chocolat

    Ingrédients (pour 8 personnes) :

    Pâte sablée :

    250 g de "mix patisserie" ou 125g de farine de riz / 125 g fécule de maïs

    125 g de sucre

    1 oeuf

    100 g de beurre

    1 pincée de sel

    1 zeste de citron

    1 feuille de cuisson

    Ganache : 

    200 g de chocolat

    20 cl de soja à cuisiner

    Préparation (15 mn) :

    Dans un bol, mélanger l'oeuf, le sucre et le sel.

    Mettre la farine dans un saladier ou directement sur le plan de travail et y verser la préparation

    Ajouter le zeste de citron et le beurre mou

    Bien malaxer jusqu'à obetnir une boule homogène

    A l'aide d'un rouleau à patisserie, l'étaler directement sur la feuille de cuisson (très friable) 

    Enfourner à four chaud à 180 ° 15 à 20 mn.

    Ganache au chocolat :

    Faire fondre au bain-marie 200 g de chocolat patissier

    Lorsque le chocolat est fondu et bien lisse, hors du feu,  ajouter une brique de soja à cuisiner

    Bien mélanger et verser sur la pâte cuite à blanc

    Laisser refroidir puis mettre au réfrigérateur 2 heures

Extraits vidéos

  • Ne pas avoir peur de ses émotions

    Serge Rafal reçoit le Dr Stephanie Hahusseau pour son livre "Laisser vivre ses émotions sans culpablité ni anxiété" paru aux éditions Odile Jacob. "
  • CNRS - L'addiction au sucre selon le Dr. Serge Ahmed

    Participez au prochain webinaire : 5 Indispensables pour Démarrer votre Detox du Sucre SANS Frustration -- http://urlz.fr/5q2t"
  • Des huiles … pas si vegetales

    Des huiles pas si vegetales France 5 Tournesol, colza, olive, arachide... les Français consomment chaque année quelque 1,7 million de tonnes d'huiles. Essentielles pour notre équilibre nutritionnel, ces substances fournissent des acides gras que le corps ne produit pas naturellement : oméga 3, 6 et 9 ainsi que de la vitamine E. Selon les nutritionnistes, les Français manquent d'oméga 3. En cause, une certaine méconnaissance du contenu réel des huiles. Celle faite avec des olives fait figure d'exception sur le marché hexagonal. En effet, ce sont essentiellement des huiles dites végétales, c'est à dire raffinées, qui sont proposées dans les supermarchés. Ces produits finissent dans nos fritures, plats cuisinés industriels, mayonnaise ou vinaigrettes. Elles ont pourtant perdu l'essentiel de leurs qualités nutritives et contiennent parfois des traces de solvants."
  • Le lait Mensonges et vérités - Documentaire français 2017 HD

    Le lait, ami ou poison ? Indispensables à une alimentation équilibrée et source de nombreux nutriments pour les uns, associés au développement de maladies pour les autres, les produits laitiers suscitent aujourd’hui une vive controverse. Enquête sur le lait et ses dérivés, sujet qui déchaîne aujourd'hui les passions. ------------------------------------ Bienvenue dans notre sélection de Documentaires Français ou traduit en français qui abordent des sujets divers et variés ! Si vous cherchez des informations en particulier sur un sujet en rapport avec cette vidéo, n'hésitez pas à nous envoyer un message, nous feront notre possible pour vous trouver un documentaire intéressant sur le sujet ! N'hésitez pas à nous suivre liker et commenter la vidéo ! Sans votre support on ne peut pas avancer :)"
  • DIGESTION et ABSORPTION

    Nous sommes ce que nous mangeons : digestion et absorption des aliments qui donnent les indispensables nutriments nécessaires à la vie.
  • Epigenetique Nous sommes ce que nous mangeons !!!

    Le terme épigénétique définit les modifications transmissibles et réversibles de l'expression des gènes ne s'accompagnant pas de changements des séquences nucléotidiques. Ce terme qualifie en fait ce qui résulte de modifications de l’ADN (par exemple méthylation des cytosines) ou des protéines liées à l’ADN (par exemple histones). Les changements peuvent se produire spontanément, en réponse à l'environnement, à la présence d'un allèle particulier, même si celui-ci n'est plus présent dans les descendants. Pourquoi deux vrais jumeaux ne sont-ils pas sujets aux mêmes maladies ? Parce que, pensent aujourd'hui les chercheurs, de nombreux facteurs influent sur notre organisme. Et, en premier lieu, l'alimentation. Celle-ci aurait une influence directe sur nos gènes et ceux de nos descendants. On appelle cela l'épigénétique. Ce type de régulation peut cibler l'ADN, l'ARN ou les protéines et agir au niveau du noyau ou du cytoplasme..."
  • Cash investigation - Produits chimiques : nos enfants en danger / intégrale

    En France et partout dans le monde, médecins et chercheurs lancent l'alerte sur les effets des produits chimiques sur le développement des enfants. Augmentation des cancers infantiles, multiplication des anomalies de naissance ou des troubles hormonaux, explosion de l'autisme : toutes ces pathologies pourraient bien avoir des causes environnementales. Les pesticides apparaissent en première ligne dans les rapports des chercheurs. Six multinationales contrôlent ce secteur : Syngenta, Bayer, Monsanto, Dow, Basf et Dupont. Elles règnent presque sans partage sur un marché colossal qui pèse cinquante milliards d'euros. Pendant un an, l'équipe de «Cash Investigation» a suivi à la trace leurs molécules. Certaines, dangereuses, s'invitent dans l'air que les enfants respirent tous les jours. Elise Lucet France 2 #cashinvestigation Toutes l'actualité de Cash Investigation http://www.francetvinfo.fr/replay-mag... https://www.facebook.com/cashinvestig... Twitter: @cashinvestigati"