Billets de christelledeloges

Le fluor, un toxique ...

Le fluor, un toxique ! 

En mars 2014, la parution de la très sérieuse revue médicale "The Lancet"laissait perplexe : "le fluor est un des cinq neurotoxiques mis en évidence" ... Explications :

Toxique

 

Ainsi, dans le monde, des millions d'enfants souffrent de troubles cognitifs (autisme, trouble de l'attention avec hyper-activité, dyslexie ...) qui seraient en partie dus aux produits chimiques industriels, affectant le cerveau en développement.

Vous pensez que le fluor est un oligo-élément essentiel à l'homme ? Pas du tout : en fait, le fluor n'est autre qu'un déchet industriel. Utilisé dans la réalisation de certains pesticides, on en retrouve dans l'alimentation humaine (thé, épinards, carottes, chou, certaines eaux minérales, le sel de table ...).

Dans les années 40, l'extraction de l'aluminium à partir de la cryolithe engendre une grande quantité de déchet dont notamment le fluorure de sodium. Pour palier au rejet de ce poison, les industriels l'emploient comme mort aux rats, agent de fixation des couleurs, pesticides etc. Mais cela demeure insuffisant pour abaisser suffisamment les stocks de fluorures, d'autant plus que les autorités gouvernementales refusent qu'ils soient déversés dans les rivières en raison de la mortalité élevée des poissons ... (pour en savoir plus sur l'histoire du fluor cliquez ici).

Et il faut bien avoir à l'esprit que les fluorures (fluor et ses composés chimiques) ne sont éliminés qu'en partie et que, ce qui n'est pas éliminé, est cumulatif et persistant (Travaux du Docteur Durbin) ...

Sur wikipédia, la toxicité chronique et par ingestion est donnée comme telle:

1mg / jour : Protection contre les caries

2 mg / jour : risque de fluorose dentaire

10 à 40 mg / jour : fluorose du squelette

20 à 80 mg / jour : fluorose ankylosante

100 mg / jour : retard de croissance

125 mg / jour : altération rénale

200 à 500 mg / jour : Dose létale

Cependant, le dentifrice est loin d'être la seule source de fluor : le thé, les produits de la mer, l'eau (apport autorisé), le sel (apport autorisé), certains médicaments contiennent des fluorures. Est-il donc nécessaire d'en ajouter dans le dentifrice ?...

Le fluor n'est pas un minéral essentiel : en toxicologie, le fluor est reconnu pour être au moins aussi toxique que le mercure et à peine moins que l'arsenic !

Ainsi, il est tout-à-fait normal de trouver des mises en garde sur les tubes de dentifrice ("ne pas avaler").

220px toothpasteonbrush

A la menthe, à la fraise, au citron ... Tout comme les premiers chewing-gums, le petit enfant à qui l'on dit de ne surtout pas avaler le dentifrice est bien incapable de le faire !

Cela représente une si petite dose ...

Bb 20ok

Il est donc légitime de se poser également la question du bien fondé de la complémentation auprès des petits enfants en fluor associée à la vitamine D (zymaduo pour ne pas le citer) ...

Faut-il continuer à utiliser des dentifrices au fluor ? D'autres explications ici.

Pour ceux qui ne veulent pas / plus utiliser de dentifrice fluoré, je vous invite à vous en procurer en magasin bio. On peut également trouver des recettes de dentifrices "maison" sur le net, très simples à réaliser. A vous de jouer !

 

 

Les dernières actualités du blog : 

La vitamine D naturelle, c'est le moment !

Délicieuses gaufres, sans gluten, sans lactose, légères et rapides

derniers messages du livre d'or

 

Statines : un futur scandale sanitaire ?

Le scandale des statines :

 

Medicaments

 

Depuis quelques temps, le débat fait rage dans la communauté médicale : les statines ont-elles un intérêt dans la prévention du risque cardio-vasculaire ? Quel est le rapport bénéfice / risque des statines ?

 

Cholestrol

 

Si vous avez du cholestérol ou qu'un de vos proches a un taux de cholestérol important, alors écoutez le Dr Lorgeril. Il est médecin, chercheur au CNRS, cardiologue et spécialiste du cholestérol. 

 

Le Dr Lorgeril prend la parole.

 

N'hésitez pas à faire circuler cette page auprès de tous ceux qui pourraient être intéressés.

Petites galettes sans gluten

Galettes au beurre

De délicieux biscuits pour régaler les petits et les grands, en un tour de main !

Galettespurbeurre

Ingrédients (15 à 20 biscuits) :

120 g de beurre 1/2 sel

80 g de sucre

70 g de farine de riz

70 g de fécule de maïs

30 g de poudre d'amandes

1 jaune d'oeuf pour dorer les galettes

Préparation (10 mn) :

Mélanger le beurre mou et le sucre

Ajouter les farines et la poudre d'amandes

Mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène

Faire des petits tas et les disposer sur du papier sulfurisé

Les aplatir et les dorer au jaune d'oeuf avec un pinceau

Enfourner à four chaud (180°) 15 mn environ

Pour les conserver, une boite métallique est parfaite !

Gaufres rapide et délicieuses, sans gluten ni lactose !

Gaufres sans gluten ni lactose

Gaufres

Cette pâte à gaufre ne nécessite pas de reposer.

Elle est prête à l'emploi et vous permet de réaliser 12 à 15 gaufres délicieuses en un rien de temps !

Ingrédients : 

150 g de farine de riz

150 g de fécule de maïs

1 c. à c. de bicarbonate de soude (Remplace la levure, se trouve au rayon "sel")

1 à 2 sachets de sucre vanillé

2 c. à soupe de sucre en poudre

1 pincée de sel

2 oeufs 

400 ml de lait de riz

Préparation (5 mn):

Battre le oeufs avec le sucre et le sucre vanillé

Ajoutez le lait petit à petit et bien mélanger

Ajouter les farines, le bicarbonate et le sel

Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène

Votre pâte est prête !

Faites cuire vos gaufres 4 mn dans le gaufier.

La vitamine D : une vitamine essentielle

La vitamine D, pseudo vitamine, quasi hormone aux multiples rôles : immunité, croissance, bien-être et bien  d'autres encore ...

 

Soleil1

 

La vitamine D, contrairement aux autres vitamines, ne se trouve quasiment pas dans notre alimentation. Nous la fabriquons majoritairement entre avril et septembre, lorsque les UVB sont suffisamment puissants pour que notre peau la synthétise. Ainsi, notre corps constitue des réserves pour la saison froide (d'octobre à avril).

Mais il y a un hic ... Nous ne sommes pas tous exposés de la même façon au soleil ... Ainsi, en France (au-dessus des Pyrennées), 70 à 80 % de la population se trouve carencée en hiver, les réserves étant épuisées à l'automne ...

De plus, la couleur de peau a une influence sur la synthèse de la vitamine D : ainsi les peaux claires la synthétisent bien plus rapidement que les peaux foncées. Les peaux noires doivent rester deux fois plus longtemps au soleil pour synthétiser la même quantité de vitamine D que des peaux blanches.

 

Mais quels sont les rôles de la vitamine D sur notre métabolisme ?

Cuillere d huile de foie de morue

Autrefois donnée aux enfants pour lutter contre le rachitisme (la célèbre "huile de foie de morue"), c'est en Angleterre, en en 1782 que le Dr Dale-Percival en donna l'initiative.

En France, en 1865, c'est le Dr Armand Trousseau qui recommanda l'huile de foie de morue et le soleil pour lutter contre le rachitisme de plus en plus présent.

C'est bien plus tard, qu'on démontre le rôle de la vitamine D sur la fixation du calcium sur l'organisme. En fait, elle régule le calcium de l'organisme. De ce fait, elle a un rôle dans la prévention de certaines maladies telles que l'ostéoporose, l'ostéomalacie, la polyarthrite-rhumatoïde, le rachitisme etc.

Plus tard, d'autres études démontrent que la vitamine D a un rôle important dans l'immunité innée (défense de l'organisme immédiate face à des agents infectieux).  Ainsi, on observe moins de rhumes et de grippe chez les personnes ayant un bon taux de vitamine D.

Elle ferait également baisser les facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires, certaines maladies auto-immunes, le diabète de type 1 ...

Mais d'autres propriétés sont apparues et pas des moindres : des résultats en laboratoire  (les frères Garland) établissent clairement que la vitamine D s'oppose au développement des tumeurs chez l'animal ou dans des cultures de cellules ... Par ailleurs, des cartes établissant le taux d'ensoleillement montrent clairement moins de cancers dans les pays mieux dotés en UVB "utiles".

D'autres études encore montrent qu'une carence en cette vitamine augmente le risque du cancer du côlon.

De plus, Elle interviendrait également sur la production de sérotonine et d'adrénaline, régulatrices de l'humeur...

Comment  ?

Pour assurer un bon taux de vitamine D, il convient de s'exposer un peu tous les jours, à la mi-journée, le plus découvert possible entre avril et septembre. Une exposition de dix à quinze minutes à midi en été, jambes et bras découverts apporterait environ 2500 UI. Bien évidemment, sans crème solaire, qui ne permettrait plus aux UV de passer !

Quinze à trente minutes par jour suffisent, selon la tolérance de chacun car il n'est pas question de brûler! Il est donc indispensable d'observer sa propre tolérance pour ne pas faire rougir la peau et d'avoir à l'esprit que plus la peau est foncée, plus elle aura besoin d'une dose importante de soleil pour fabriquer de la vitamine D !

Pour les vacances dans les pays chauds, en montagne, en bateau etc., il reste impératif, quelle que soit la couleur de la peau,  de se protéger pour ne pas brûler (vêtement, chapeau, lunettes de soleil, crème solaire ...).

Bronzage 011 topsitefr

 

A partir du moment où le soleil devient désagréable sur la peau, il faut s'en retirer. Ainsi, vous obtiendrez un bon taux de vitamine D, sans les méfaits liés aux UV. En France, au-dessus de la chaine naturelle des Pyrennées (donc pour beaucoup d'entre nous), l'ensoleillement étant trop faible, il faudra toutefois se complémenter à l'automne pour maintenir un bon taux de vitamine D, l'alimentation en contenant trop peu, y compris en consommant des laits ou yaourts enrichis.

Combien ?

Selon les recommandations officielles, 200 UI par jour pour des adultes sont suffisants. Cependant un bon taux de vitamine D au sortir de l'été doit se situer entre 30 et 60 ng /mL. Or, 200 UI (5 ng) par jour sont insuffisantes pour obtenir un tel taux dans le sang. Selon certains chercheurs, il faudrait 1400 UI (35 ng) ...

 

3766 20100201104710 zoom

 

Quoi qu'il en soit, se complémenter à la fin de l'automne jusqu'au printemps reste une bonne alternative (pas de vitamine D au beaux jours lorsqu'on prend le soleil!). Vous pouvez demander à votre médecin traitant une prescription pour faire mesurer votre taux de vitamine D. Au sortir de l'été, le taux doit être haut. En revanche, en hiver, si vous mesurez votre taux, il y a de fortes probabilités pour qu'il soit au plus bas.

La vitamine D3 est la plus assimilable. Elle est à privilégier (en voici une de bonne qualité). Enfin, sachez que différentes études mettent en avant qu'une dose quotidienne de vitamine D est bien plus profitable que des doses massives pour plusieurs mois... 

Pour les plus jeunes, évitez le célèbre complexe de vitamine D associé au fluor. En effet, de récentes études (The Lancet) démontrent encore une fois la toxicité du fluor (ce sera le sujet d'une prochaine newsletter).

Une dernière chose, n'oubliez pas de prendre votre vitamine D3 lors du repas pour une bonne assimilation avec les gras !

 

Pour en savoir plus sur les vitamines et les minéraux travail-fin-d-etude-2.pdf(172.65 Ko)

Cookies chocolat-noisettes sans gluten

Rien de plus simple à préparer que de délicieux cookies chocolat-noisettes ... En prime, ils embaument toute la maison ...

Cookies

Ingrédients  (Pour 15 à 20 cookies) :

100 g de chocolat à patisser

50 g de noisettes entières

50 g farine de riz

50 g maïzena

50 g de poudre d'amandes

1 oeuf

1 c. à c. de bicarbonate de soude (poudre à lever)

70 g de beurre

70 g de sucre

Préparation (15 mn): 

Préchauffer le four à 200°

Hâcher les noisettes et couper le chocolat en petits morceaux 

Mélanger le beurre amolli, le sucre, l'oeuf, la farine, le bicarbonate et la poudre d'amandes

Quand lapâte est homogène, ajouter les petits morceaux de chocolats

Disposer des petits tas de pâte sur un papier sulfurisé (3cm de diamètre et suffisamment espacés)

Parsemer d'éclat de noisettes

Enfourner 10 à 15 mn

Essayer de les laisser tièdir avant de les déguster ... Nous, nous n'avons pas réussi !...

Crèmes au chocolat sans gluten ni lactose (et sans oeuf)

Petits pots de crèmes au chocolat au lait de riz

Creme chocolat lait de riz 2

Ingrédients (pour 5 à 6 portions) : 

500 ml de lait de riz

100 g de chocolat patissier

2 cuillères à soupe d'amidon / fécule de maïs

Préparation (5 mn) : 

Dans un bol, prélever un peu de lait froid 

Ajouter deux cuillères de fécule de maïs et bien mélanger

Verser le reste du lait dans une casserole et mettre à chauffer

Couper le chocolat en morceaux et le mettre dans la casserole avec le lait

Bien mélanger à l'aide d'un fouet

Lorsque le chocolat est fondu, porter à ébullition

Dès l'ébullition, ajouter la tasse de lait froid et de fécule de maïs

Mélanger jusqu'à épaississement

Verser dans des ramequins 

Après refroidissement, les mettre au réfrigérateur

Déguster !

Pour ceux qui tolèrent le lactose et la casèine, vous pouvez remplacer le lait de riz par du lait de vache!

Eco-consommation, directement du producteur au consommateur

Manger mieux, mangez juste !

 

Dans votre quartier.

Pour vous, votre famille.

Des offres avantageuses de produits frais, en direct des producteurs.

 

C'est la Ruche qui dit Oui

 

"La ruche qui dit oui" est un concept qui permet d'acheter directement au producteur, en évitant ainsi les marges de plusieurs intermédiaires.

Elle offre des produits frais de qualité (viandes, légumes, pain, ...), à un prix juste, ainsi qu'une rémunération à sa juste valeur au producteur.

Tout le monde peut monter une ruche ! Ainsi la personne qui décide de mettre en place une ruche trouve des producteurs, les consommateurs et organise la livraison et la réception des commandes. Elle perçoit alors une petite commission ce qui lui permet un complément de revenus.

Venez vite rejoindre la ruche la plus proche de chez vous !