Vaccination 2018 : 11 vaccins au lieu de 3

1er janvier 2018 : l'année des 11 vaccins obligatoires

 

Résultat de recherche d'images pour "vaccination images non soumises à droit d'auteur"

Alors que beaucoup de nos voisins européens laissent en général le choix aux citoyens de se faire vacciner ou non (voir carte ci-dessous), depuis plusieurs années maintenant, la France, enregistre une baisse de la vaccination.

 

En effet, les derniers scandales liés aux médicaments, les financements de la campagne de notre Président, le poids financiers de l'industrie pharmaceutique et les déclarations d'Agnès Buzin (voir "prise de position" à la fin de l'article), ont engendré de la part des français une certaine méfiance.

 

Obigation vaccinale en France et en Europe en 2015 (Le Figaro)

Résultat de recherche d'images pour "vaccination images non soumises à droit d'auteur"

 

Il faut rappeler également que depuis 2008, on ne trouvait plus les seuls 3 vaccins obligatoires (DTP) sous forme combinée, abandonnés pour de vagues raisons d'intolérances (alors que ce trivalent ne comportait pas d'aluminium) mais des vaccins obligatoires et recommandés combinés, ce qui posait problème quand on voulait ne faire que les vaccins recommandés, mais également augmentait le coût.

Plusieurs pétitions ont d'ailleurs vu le jour car il était impossible d'être à jour de ses vaccinations sans se faire injecter un ou deux autres vaccins non obligatoires ...

Pour résoudre ce problème qui prenait de l'ampleur, notre ministre de la santé a trouvé la solution : au lieu de refaire fabriquer le DTP, Agnés Buzin a tout simplement décidé de protéger les français contre huit autres maladies : la coqueluche, le R.O.R. (rougeole, oreillons, rubéole), l'hépatite B, l'haemophilus influenzae, la méningite C, le pneumocoque.

Ainsi les vaccins recommandés que l'on trouvait associés aux obligatoires deviennent eux aussi obligatoires.

 

Les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 devront donc se conformer à l'obligation vaccinales contre 11 maladies (il n'y a pas de rétroactivité sur cette loi).

Vous trouverez ci-dessous les obligations vaccinales pour les enfants nés avant 2018 et au 1er janvier 2018 (Service Public):

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F767

Un texte de loi sera intégré dans le PLFSS.

 

Notez bien que les parents ne se conformant pas à la loi ne seront pas sanctionnés mais les enfants devront être vaccinés pour bénéficier des structures publiques telles que les crèches et les écoles.

vaccin buzin vaccination obligatoire vaccins 2018 11 vaccins