Christelle Deloges

La naturopathie : qu'est-ce que c'est? Dans quel cas consulter?

"Le microbe n'est rien le terrain est tout" Antoine Béchamp

Dna bacterias 1048 2332 jpg

 

La naturopathie est définie par l'Organisation Mondiale de la Santé comme une médecine traditionnelle occidentale.

Le but du naturopathe est de restaurer l'état de santé au plus haut degré possible, en corrigeant les habitudes de vie grâce aux facteurs naturels de santé (l'alimentation, l'activité physique, la régulation du stress etc.).

La consultation "bilan" vous permet donc d'optimiser votre santé, que ce soit pour un problème particulier ou dans une démarche globale et préventive, grâce à un entretien d'environ 2H00 (appelé "anamnèse") où vous seront délivrées des recommandations personnalisées.

La naturopathie est donc une thérapie holistique c'est-à-dire qu'elle s'intéresse à la personne dans sa globalité et fait du patient un réel acteur de sa santé en lui livrant les explications et conseils nécessaires à sa propre prise en charge.

Installée depuis 2014, je vous accueille dans mon cabinet, à Villemoisson-sur-Orge (banlieue de l'Essonne à 20 km de Paris), du lundi au vendredi, sur rendez-vous.

Les consultations sont également disponibles à distance.

 

LA NATUROPATHIE POUR QUOI ?

 

Images

 

La naturopathie vise à restaurer l'état de santé le plus haut possible de chaque individu.

Ainsi, le naturopathe intervient par exemple sur :

Les problèmes de poids

Les maux de tête

Les troubles digestifs

Les troubles du transit

Les problèmes de peau

Les maladies chroniques

Les problèmes articulaires

Le stress et la nervosité

N'hésitez pas à consulter les témoignages sur mon site ou sur Google où vous trouverez plusieurs cas de figure.

 

La naturopathie pour qui?

La naturopathie par qui ?

 

 

 

LE BLOG : actualités, cuisine, santé...

  • Le nigari (chlorure de magnésium)

     

     

     

    Nigari 2

     

    Le nigari est le nom japonais du chlorure de magnésium. Ce sel contient près de 90% de magnésium. Ses puissants effets immuno-stimulants ont été démontrés par Pierre DELBET.

    On le trouve en magasin bio et l'avantage est qu'il est peu honéreux (compter 5€ pour un gros paquet).

    Le goût est assez désagréable et rappelle le goût de l'eau de mer ... en plus amer ...

    Il agit, non pas en détruisant microbes, mais en stimulant les globules blancs. C'est eux ensuite qui livreront la bataille mais avec l'avantage du nombre!

    Préparation: Diluer 20g de nigari (soit environ 2 c. à s. rases) dans un litre d'eau pure. Agiter un peu la bouteille pour accélérer la dissolution du sel. Laisser reposer au frigo (pour atténuer l'amertume). Le nigari se conserve très bien plusieurs mois, même à température ambiante.

    En externe: Blessure, brûlure. Appliquer directement.

    En interne: En cas d'infection (angine, grippe, gastro-entérite ...), la posologie pour un adulte est d'un verre de la préparation toutes les trois heures (2 à 3 fois dans la journée maximum, en fonction de la tolérance). Attention, le nigari est laxatif (mais vous pouvez le prendre en cas de gastro-entérite car il va accélérer le nettoyage du virus). Les premiers signes d'amélioration apparaissent justement suite à la diarrhée provoquée par le nigari. Il faut ensuite réduire la dose et bien s'hydrater pour palier à la diarrhée.

    Contre-indications : Etat hémolytique, insuffisance rénale, insuffisance cardiaque (sel !) hémophile. En cas d'hypertension, demander conseil à votre thérapeute.

     

    Sous forme de cure magnésienne (pas en continu), à raison de quelques centimètres de la préparation dans un verre (selon la tolérance) tous les matins, le nigari stimule l'immunité. Il agit sur le moral, la fatigue physique et nerveuse en comblant les carences en magnésium très courantes dans notre société.

    Par ailleurs, son effet laxatif aide à lutter contre la constipation.

    Marie-France Muller, naturopathe, a rédigé un ouvrage assez complet intitulé  "le chlorure de magnésium, un remède miracle méconnu". Elle y donne également les doses pour les enfants.

  • Vaccination 2018 : 11 vaccins au lieu de 3

    1er janvier 2018 : l'année des 11 vaccins obligatoires

     

    Résultat de recherche d'images pour "vaccination images non soumises à droit d'auteur"

    Alors que beaucoup de nos voisins européens laissent en général le choix aux citoyens de se faire vacciner ou non (voir carte ci-dessous), depuis plusieurs années maintenant, la France, enregistre une baisse de la vaccination.

     

    En effet, les derniers scandales liés aux médicaments, les financements de la campagne de notre Président, le poids financiers de l'industrie pharmaceutique et les déclarations d'Agnès Buzin (voir "prise de position" à la fin de l'article), ont engendré de la part des français une certaine méfiance.

     

    Obigation vaccinale en France et en Europe en 2015 (Le Figaro)

    Résultat de recherche d'images pour "vaccination images non soumises à droit d'auteur"

     

    Il faut rappeler également que depuis 2008, on ne trouvait plus les seuls 3 vaccins obligatoires (DTP) sous forme combinée, abandonnés pour de vagues raisons d'intolérances (alors que ce trivalent ne comportait pas d'aluminium) mais des vaccins obligatoires et recommandés combinés, ce qui posait problème quand on voulait ne faire que les vaccins recommandés, mais également augmentait le coût.

    Plusieurs pétitions ont d'ailleurs vu le jour car il était impossible d'être à jour de ses vaccinations sans se faire injecter un ou deux autres vaccins non obligatoires ...

    Pour résoudre ce problème qui prenait de l'ampleur, notre ministre de la santé a trouvé la solution : au lieu de refaire fabriquer le DTP, Agnés Buzin a tout simplement décidé de protéger les français contre huit autres maladies : la coqueluche, le R.O.R. (rougeole, oreillons, rubéole), l'hépatite B, l'haemophilus influenzae, la méningite C, le pneumocoque.

    Ainsi les vaccins recommandés que l'on trouvait associés aux obligatoires deviennent eux aussi obligatoires.

     

    Les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 devront donc se conformer à l'obligation vaccinales contre 11 maladies (il n'y a pas de rétroactivité sur cette loi).

    Vous trouverez ci-dessous les obligations vaccinales pour les enfants nés avant 2018 et au 1er janvier 2018 (Service Public):

    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F767

    Un texte de loi sera intégré dans le PLFSS.

     

    Notez bien que les parents ne se conformant pas à la loi ne seront pas sanctionnés mais les enfants devront être vaccinés pour bénéficier des structures publiques telles que les crèches et les écoles.

  • Clafoutis sans gluten ni lactose

    Le printemps est là, le soleil et la pluie en alternance font prospérer la nature et nous pouvons à nouveau nous régaler des premières cerises et gariguettes ... Après les avoir dégustées "natures", dans leur plus simple appareil, une variante gourmande :

    Un incontournable du printemps, le clafoutis, revisité sans gluten ni lactose, un régal !...

    Clafoutis 2

     

    Ingrédients (pour 8 personnes) :

    Environ 700 g de cerises lavées et équeutées

    100 g de farine "mix patisserie" sans gluten

    (Ou 50 g de farine de riz et 50 g de fécule de maïs)

    300 ml de lait de riz

    4 oeufs

    80 g de sucre

    2 sachets de sucre vanillé

    1 pincée de sel

    Facultatif : 1 cuillère à soupe de rhum négrita ou de kirsh

    Préparation (10 mn) :

    Préchauffer votre four à 200°

    Beurrer un plat (plat à tarte ou moule à gâteau)

    Laver et équeter les cerises, ôter les noyaux pour ceux qui le souhaitent

    Disposer les cerises dans le plat beurré

    Dans un saladier, battre les oeufs avec le sucre et le sucre vanillé

    Ajouter la farine et la pincée de sel, bien mélanger

    Ajouter ensuite le lait de riz

    Mélanger jusqu'à ce que la pâte soit lisse et homogène

    Ajouter si vous le souhaitez une cuillère à soup de kirsh ou de rhum négrita

    Verser le mélange sur les cerises et enfourner à four chaud 30 mn

    Le clafoutis est prêt lorsque le dessus est bien doré !

     

    Encore merci à ma généreuse donatrice pour ses cerises bio du jardin ! Cool

     

     

     

     

  • Cake chocolat-banane, sans gluten

    Cake chocolat-banane, sans gluten

     

    Gateau chocolat banane

     

    Ingrédients : 

    3 œufs

    70 g de sucre de canne en poudre

    30 g de sucre de coco

    100 g de farine de riz

    50 g de fécule de maïs

    1 petite cuillère à café de bicarbonate de soude

    100 g de beurre + 10 g (pour poêler les bananes)

    2 bananes mûres

    100 g de chocolat noir

     

    Préparation :

    •           Préchauffez votre four à 180°C
    •           Faites fondre 10 g de beurre dans une poêle, déposez-y les bananes coupées en 2 dans la longueur. Faites les revenir 5 minutes de chaque côté puis écrasez-les à la fourchette.
    •           Dans un saladier, fouettez les œufs et le sucre, ajoutez en pluie la farine additionnée de bicarbonate de soude.
    •           Pendant ce temps, faites fondre le beurre et le chocolat et incorporez-le au mélange précédent.
    •           Ajoutez les bananes écrasées.
    •           Mélangez.
    •           Versez dans un moule beurré et faites cuire au four pendant 30 à 40 mn.

         

    Variantes possibles en gardant la base de la pâte sans les bananes et le chocolat : le cake au citron.

    On zeste un citron jaune et un citron vert dans la pâte + le jus des 2 citrons. Variante possible aussi avec 2 oranges (zeste + jus) + 80 g de pépites de chocolat.

    Bon appétit !

     

    N.B. : Merci à Patricia pour cette recette ! Si vous êtiez présent au salon du 12 mars dernier, vous avez pu déguster ce cake sur mon stand (encore merci à Patricia !)

  • Le mythe des féculents ...

    L'index glycémique, un outil pour retrouver un poids santé et pour vivre longtemps !

    C'est en faisant des recherches sur le diabète que les Professeurs David J. Jenkins et Wolever, chercheurs à la faculté de nutrition et de métabolisme de l’université de Toronto (Canada), découvrirent dans les années 80, que "les sucres lents", tant conseillés aux diabétiques pour réguler leur glycémie, ne se valaient pas tous...

    Car aussi incroyable que cela puisse paraitre, personne ne l'avait vérifié avant eux...

    Avant cette petite révolution, les glucides étaient présentés comme des "sucres lents ou rapides" uniquement en fonction de leur strucure moléculaire.

    Petit rappel ...

    Glucides simples et complexes:

    Les glucides sont classés, selon leur structure biochimique, en glucides simples ou complexes.

    Les glucides simples sont composés d'une molécule simple (fructose, glucose, lactose ...) ce qui rend leur digestion et leur assimilation faciles. Cette assimilation rapide et facile conditionne cependant une élévation rapide du taux de sucre dans le sang. L'organisme sécrète alors de *l'insuline pour ramener à un taux normal le taux de sucre dans le sang (glycémie).

    *L'insuline est une hormone qui stabilise, entre autres,  le taux de glucose dans le sang.  Le maintien d'une glycémie correcte est nécessaire au fonctionnement de notre organisme et notamment au cerveau (organe glucodépendant).

    Ainsi, en hypoglycémie, l'organisme va aller puiser dans les réserves de glycogène (grâce au glucagon, hormone antagoniste de l'insuline). En hyperglycémie il va mettre en réserve l'excédent grâce à l'insuline. Mais si le stock est à saturation, le glucose sera alors converti en triglycérides (graisses corporelles) ...

    En plus de solliciter le pancréas, l'insuline va augmenter le stockage des graisses alimentaires prises au cours du même repas !

    Exemples d'aliments contenants des glucides simples : sucre blanc, bonbons, fruits, lait...

    Les glucides complexes quant à eux sont composés de molécules complexes. La digestion est retardée car l'organisme doit d'abord "démanteler" les molécules afin de les rendre assimilables par l'organisme.

    Leur assimilation est donc retardée ce qui évite ainsi la hausse brutale du taux de glucose dans le sang.

    Exemples d'aliments contenant des glucides complexes : Pain (céréales), pomme de terre (amidon), riz, pâtes, légumineuses etc...

    Mais constatant que les régimes donnés aux diabétiques, basés sur les "sucres lents" n'étaient pas satisfaisants,  Jenkins et Wolever menèrent des expériences afin de mesurer le taux de glucose dans le sang après ingestion de différents aliments. Pour comparer les glucides entre eux, ils mirent au point "l'index glycémique".

    Quelques explications ...

    Index Glycémique (IG) des aliments

    C'est une mesure qui permet d'apprécier la glycémie après ingestion d'un aliment.

    On compare l'ingestion de 50 g de glucose, qui donne un index glycémique de 100, à l'ingestion de 50 g de glucides.

    Ainsi, ils découvrent que parmi ceux qu'on appelle encore aujourd"hui les "féculents", certains se comportent comme des glucides simples, donc des "sucres rapides" ...

    Ceci est lié en partie au type d'amidon (amylose / amylopectine): Par exemple, l'amidon qui compose la farine de blé et celui qui compose les lentilles sont différents : l'index glycémique de la farine de blé est de 85 alors que celle des lentilles est de 25...

    Par ailleurs, de nombreux facteurs  influent sur l'index glycémique des aliments :

    l'association de fibres : Elles vont retarder l'assimilation du glucose. Voilà pourquoi il est toujours plus intéressant de consommer un fruit entier plutôt que son jus. De même les pâtes et riz complets, qui contiennent encore l'enveloppe du grain comportent plus de fibres et donc un index glycémique plus bas.

    - l'association de lipides et de protéines : elles vont également ralentir l'assimilation du glucose du fait d'une digestion plus complexe et plus longue.

    - La cuisson des aliments : elle augmente considérablement l'index glycémique. Des pâtes "al dente" ont un index glycémique plus bas que des pâtes trop cuites.

    - La maturité des végétaux : La banane verte a un taux glycémique bien plus bas qu'une banane bien mûre.

    Enfin, d'autres composants influent sur le taux de glycémie. C'est le cas notamment de la cannelle qui abaissent la glycémie ! Au contraire, le sel augmente l'indice glycémique des aliments...

    Pour économiser votre organisme et atteindre un poids santé, consommez les aliments à IG bas le plus souvent possible. Pour vous y aider, retrouvez un grand nombre d'aliments dans le tableau des aliments et leur index glycémique.

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Le fluor, un toxique ...

    • Le 14/12/2015

    Le fluor, un toxique ! 

    En mars 2014, la parution de la très sérieuse revue médicale "The Lancet"laissait perplexe : "le fluor est un des cinq neurotoxiques mis en évidence" ... Explications :

    Toxique

     

    Ainsi, dans le monde, des millions d'enfants souffrent de troubles cognitifs (autisme, trouble de l'attention avec hyper-activité, dyslexie ...) qui seraient en partie dus aux produits chimiques industriels, affectant le cerveau en développement.

    Vous pensez que le fluor est un oligo-élément essentiel à l'homme ? Pas du tout : en fait, le fluor n'est autre qu'un déchet industriel. Utilisé dans la réalisation de certains pesticides, on en retrouve dans l'alimentation humaine (thé, épinards, carottes, chou, certaines eaux minérales, le sel de table ...).

    Dans les années 40, l'extraction de l'aluminium à partir de la cryolithe engendre une grande quantité de déchet dont notamment le fluorure de sodium. Pour palier au rejet de ce poison, les industriels l'emploient comme mort aux rats, agent de fixation des couleurs, pesticides etc. Mais cela demeure insuffisant pour abaisser suffisamment les stocks de fluorures, d'autant plus que les autorités gouvernementales refusent qu'ils soient déversés dans les rivières en raison de la mortalité élevée des poissons ... (pour en savoir plus sur l'histoire du fluor cliquez ici).

    Et il faut bien avoir à l'esprit que les fluorures (fluor et ses composés chimiques) ne sont éliminés qu'en partie et que, ce qui n'est pas éliminé, est cumulatif et persistant (Travaux du Docteur Durbin) ...

    Sur wikipédia, la toxicité chronique et par ingestion est donnée comme telle:

    1mg / jour : Protection contre les caries

    2 mg / jour : risque de fluorose dentaire

    10 à 40 mg / jour : fluorose du squelette

    20 à 80 mg / jour : fluorose ankylosante

    100 mg / jour : retard de croissance

    125 mg / jour : altération rénale

    200 à 500 mg / jour : Dose létale

    Cependant, le dentifrice est loin d'être la seule source de fluor : le thé, les produits de la mer, l'eau (apport autorisé), le sel (apport autorisé), certains médicaments contiennent des fluorures. Est-il donc nécessaire d'en ajouter dans le dentifrice ?...

    Le fluor n'est pas un minéral essentiel : en toxicologie, le fluor est reconnu pour être au moins aussi toxique que le mercure et à peine moins que l'arsenic !

    Ainsi, il est tout-à-fait normal de trouver des mises en garde sur les tubes de dentifrice ("ne pas avaler").

    220px toothpasteonbrush

    A la menthe, à la fraise, au citron ... Tout comme les premiers chewing-gums, le petit enfant à qui l'on dit de ne surtout pas avaler le dentifrice est bien incapable de le faire !

    Cela représente une si petite dose ...

    Bb 20ok

    Il est donc légitime de se poser également la question du bien fondé de la complémentation auprès des petits enfants en fluor associée à la vitamine D (zymaduo pour ne pas le citer) ...

    Faut-il continuer à utiliser des dentifrices au fluor ? D'autres explications ici.

    Pour ceux qui ne veulent pas / plus utiliser de dentifrice fluoré, je vous invite à vous en procurer en magasin bio. On peut également trouver des recettes de dentifrices "maison" sur le net, très simples à réaliser. A vous de jouer !

     

     

    Les dernières actualités du blog : 

    La vitamine D naturelle, c'est le moment !

    Délicieuses gaufres, sans gluten, sans lactose, légères et rapides

    derniers messages du livre d'or

     

  • Salon bien-être 2018

     

    Ne ratez pas le salon du bien-être, le dimanche 14 octobre 2018 au Ludion, à Villemoisson-Sur-Orge !

     

    Salon ludion oct 2018

     

    Vous y trouverez de nombreux participants, axés sur le bien-être. Ils vous feront découvrir, de 10h00 à 17h00 leurs spécialités au travers de différents ateliers et conférences.

     

    J'y tiendrai une conférence à 13h30 intitulée "Le sucre ou la vie".

     

    Pour tout savoir c'est ici : https://salon.villemoisson.org/

     

    Nous vous attendons nombreux !

     

     

     

Extraits vidéos

  • Ne pas avoir peur de ses émotions

    Serge Rafal reçoit le Dr Stephanie Hahusseau pour son livre "Laisser vivre ses émotions sans culpablité ni anxiété" paru aux éditions Odile Jacob. "
  • CNRS - L'addiction au sucre selon le Dr. Serge Ahmed

    Participez au prochain webinaire : 5 Indispensables pour Démarrer votre Detox du Sucre SANS Frustration -- http://urlz.fr/5q2t"
  • Des huiles … pas si vegetales

    Des huiles pas si vegetales France 5 Tournesol, colza, olive, arachide... les Français consomment chaque année quelque 1,7 million de tonnes d'huiles. Essentielles pour notre équilibre nutritionnel, ces substances fournissent des acides gras que le corps ne produit pas naturellement : oméga 3, 6 et 9 ainsi que de la vitamine E. Selon les nutritionnistes, les Français manquent d'oméga 3. En cause, une certaine méconnaissance du contenu réel des huiles. Celle faite avec des olives fait figure d'exception sur le marché hexagonal. En effet, ce sont essentiellement des huiles dites végétales, c'est à dire raffinées, qui sont proposées dans les supermarchés. Ces produits finissent dans nos fritures, plats cuisinés industriels, mayonnaise ou vinaigrettes. Elles ont pourtant perdu l'essentiel de leurs qualités nutritives et contiennent parfois des traces de solvants."
  • Le lait Mensonges et vérités - Documentaire français 2017 HD

    Le lait, ami ou poison ? Indispensables à une alimentation équilibrée et source de nombreux nutriments pour les uns, associés au développement de maladies pour les autres, les produits laitiers suscitent aujourd’hui une vive controverse. Enquête sur le lait et ses dérivés, sujet qui déchaîne aujourd'hui les passions. ------------------------------------ Bienvenue dans notre sélection de Documentaires Français ou traduit en français qui abordent des sujets divers et variés ! Si vous cherchez des informations en particulier sur un sujet en rapport avec cette vidéo, n'hésitez pas à nous envoyer un message, nous feront notre possible pour vous trouver un documentaire intéressant sur le sujet ! N'hésitez pas à nous suivre liker et commenter la vidéo ! Sans votre support on ne peut pas avancer :)"
  • Epigénétique Nous sommes ce que nous mangeons !!!

    Le terme épigénétique définit les modifications transmissibles et réversibles de l'expression des gènes ne s'accompagnant pas de changements des séquences nucléotidiques. Ce terme qualifie en fait ce qui résulte de modifications de l’ADN (par exemple méthylation des cytosines) ou des protéines liées à l’ADN (par exemple histones). Les changements peuvent se produire spontanément, en réponse à l'environnement, à la présence d'un allèle particulier, même si celui-ci n'est plus présent dans les descendants. Pourquoi deux vrais jumeaux ne sont-ils pas sujets aux mêmes maladies ? Parce que, pensent aujourd'hui les chercheurs, de nombreux facteurs influent sur notre organisme. Et, en premier lieu, l'alimentation. Celle-ci aurait une influence directe sur nos gènes et ceux de nos descendants. On appelle cela l'épigénétique. Ce type de régulation peut cibler l'ADN, l'ARN ou les protéines et agir au niveau du noyau ou du cytoplasme..."
  • Cash investigation - Produits chimiques : nos enfants en danger / intégrale

    Plus d'informations à découvrir dans le livre Cash Investigation "TOXIC . Produits chimiques : nos enfants en danger", déjà disponible : http://www.placedeslibraires.fr/ebook... http://livre.fnac.com/a9080946/Antoin... http://www.amazon.fr/TOXIC-Produits-c... En France et partout dans le monde, médecins et chercheurs lancent l'alerte sur les effets des produits chimiques sur le développement des enfants. Augmentation des cancers infantiles, multiplication des anomalies de naissance ou des troubles hormonaux, explosion de l'autisme : toutes ces pathologies pourraient bien avoir des causes environnementales. Les pesticides apparaissent en première ligne dans les rapports des chercheurs. Six multinationales contrôlent ce secteur : Syngenta, Bayer, Monsanto, Dow, Basf et Dupont. Elles règnent presque sans partage sur un marché colossal qui pèse cinquante milliards d'euros. Pendant un an, l'équipe de «Cash Investigation» a suivi à la trace leurs molécules. Certaines, dangereuses, s'invitent dans l'air que les enfants respirent tous les jours. Elise Lucet France 2 #cashinvestigation Toutes l'actualité de Cash Investigation http://www.francetvinfo.fr/replay-mag... https://www.facebook.com/cashinvestig... Twitter: @cashinvestigati"
  • L'Héritage de Beljanski

    Biologiste et biochimiste, le chercheur M. Beljanski reste malheureusement trop peu connu en France. Après avoir consacré sa vie à la recherche contre le cancer et élaboré plusieurs produits aux résultats très probants, les autorités judiciaires françaises lui ont fait quitter le territoire ... Retour sur cet homme injustement calomnié ...