Qu'est ce que la naturopathie ?

"LE MICROBE N'EST RIEN, LE TERRAIN EST TOUT" Antoine Béchamp

Bact2ries 2  

 

La naturopathie est définie par  l'O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) comme une médecine traditionnelle occidentale.

 

La naturopathie considère que lorsque la maladie s'installe c'est que l'organisme le permet : c'est donc une défaillance de l'organisme qui crée la maladie.

 

A la différence de la médecine conventionnelle (allopathique), qui va s'attaquer à la maladie, la naturopathie va relancer le système immunitaire en recherchant ses défaillances et en les corrigeant (carences, allergie alimentaire, mauvaise association ...).

 

De cette façon, l'organisme peut utiliser toutes ses fonctions immunitaires qui sont optimisées.

 

Cette approche présente plusieurs avantages :

 

  • En supprimant la cause du symptôme, on évite ainsi que cette même cause provoque un autre symptôme (par exemple, supprimer un mal de tête lié à une intolérance alimentaire ne réglera pas le problème, l'intolérance alimentaire se manifestera autrement).
  • Le naturopathe ne prescrit pas de substances iatrogènes.
  • C'est une médecine de long terme car le thérapeute transmet son savoir en rendant le patient acteur de sa santé.
  • C'est une médecine préventive.
  • Elle s'inscrit en complément d'un traitement médical qu'elle va optimiser.

 

La naturopathie n'a rien d'ésotérique comme certains peuvent le laisser penser. Elle part du principe que si l'on met l'organisme en condition pour se défendre, l'organisme triomphe.

 

Naturopathe Diplômée de l'I.F.N., je vous accueille tous les jours sur rendez-vous, dans mon cabinet, à Villemoisson-sur-Orge en Essonne.

Tarifs consultation.

 

Nouveau  ! N'hésitez pas à consulter mes pages facebook et Google !

Vous êtes le 63622ème visiteur

Derniers billets du Blog

Les carottes qui constipent, une idée reçue !

 

Carottes 1

 

La carotte, un légume racine à cuisiner plus souvent !

 

Un petit article aujourd'hui court et simple pour relayer et démentir un apriori sur nos pauvres carottes : elles ne constipent pas !

 

Bien sûr, c'est le choc ... Depuis toujours, en cas de désordre digestif, diarrhée, gastro-entérite et autre charmants virus, que l'on ait 8 mois 30 ou 60 ans, la carotte était notre meilleure amie !

Amie carotte 2

 

Aussi, lorsqu'en consultation, on me dit ne pas manger de carottes pour éviter la constipation, j'explique que la carotte ne constipe pas, mais au contraire, régule le transit !

 

Car la carotte, est riche en fibres : ces fibres ont une grande capacité à retenir l'eau ce qui est utile en cas de diarrhée. Pour autant, lorsque le transit est normal ou ralenti, ces fibres sont douces et participent à réguler le transit intestinal.

 

Ainsi, râpées finement, en petite quantité en début de repas, elles favorisent le transit tout en amenant des antioxydants (le fameux bêta-carotène) qui permettent de lutter contre les radicaux-libres.

Elles permettent également de lutter contre le cholestérol grâce à leur pectine (une variété de fibres).

 

Carottes rapees

 

Lorsqu'elles sont cuites, leurs fibres douces permettent de retenir l'eau : elles améliorent donc la consistance des selles...

Ainsi en cas de diarrhée, une soupe de carotte ou une purée de carottes sera tout à fait bénéfique pour ramener une consistance de selles normales.

Si le transit est normal ou un peu fainéant, une purée de carottes ou une soupe de carottes ne le ralentira pas pour autant ! Et cuire les carottes rendrait les caroténoïdes plus disponibles (avec un peu de matières grasses de bonne qualité car les caroténoïdes sont liposolubles, c'est-à-dire solubles dans le gras).

Cerise sur le gâteau, la carotte regorge de vitamines et de minéraux : le bêta-carotène cet anti-oxydant précurseur de la vitamine A (une vitamine très importante pour la vue et la peau notamment), est excellent pour la santé. 

La luthéine et la zéaxanthine, deux autres bêta-carotènes, sont également excellents pour les yeux : ils diminuent le risque de développer une cataracte.

 

Vision

 

La carotte comporte également des vitamines B (notamment de la B6), et de la vitamine K, (vitamine qui permet la coagulation de votre sang), et elle est très alcalinisante, plutôt intéressant pour contrer l'acidité métabolique liée à nos modes de vie.

Une dernière information sur la carotte : son goût sucré prête à dire qu'elle est calorique et apporte beaucoup de sucre.... Encore une idée reçue puisque ses fibres abaissent le passage du sucre dans le sang, son index glycémique est donc bas (16 quand elle est crue et un peu moins de 50 quand elle est cuite), bien plus bas que celui de la pomme de terre !

 

L'homéopathie, c'est quoi ?

Homéopathie, bientôt la fin ?

 

Homeopathie

 

Un sujet d'actualité puisqu'il est question de dérembourser l'homéopathie et pourquoi pas d'interdire cette belle spécialité...

Convaincue des bienfaits des thérapies complémentaires, et constatant que beaucoup ne connaissent pas les principes d'agissement de l'homéopathie, je me propose de vous expliquer simplement comment agit cette médecine singulière .

Car oui, elle agit, comme l'atteste de nombreux témoignages ou comme nous avons pu en faire l'expérience ! 

Le souci c'est que les scientifiques ne savent pas comment elle agit (les nombreuses dilutions ne permettant pas de retrouver de principe actif) et donc contestent son efficacité, mise sur le dos, au mieux, de "l'effet placebo" !

Il y a de quoi agacer les médecins-homéopathes (oui je dis bien "médecin-homéopathe" car en France, l'homéopathie est une spécialité que seuls les médecins peuvent exercer).

Alors comment concevoir qu'elle fasse tant d'adepte alors que l'on ne trouve aucun principe actif dans les granules ?

Explications : L'homéopathie a été fondée par le Docteur Hahnemann, en Allemagne à la fin du 18eme siècle. Elle repose sur 2 grands fondements : on cherche à reproduire, avec des élements de la nature, les maux de nos maladies (principe de la smilitude). Au fil des expériences, Hahnemann constate que plus les préparations sont diluées, plus elles sont efficaces (principe de la dilution).

 

Hahnemann

Je vais prendre un exemple que je donne souvent : l'allium cepa, en latin (terme botanique) l'oignon.

Qui n'a pas pleuré devant un bel oignon à éplucher et couper en fines lamelles ! Vous vous rappelez ?

L'allium cepa est utilisé dans certains rhumes pour lesquels on retouve les caractéristiques des maux déclenchés par l'oignon : des brûlures et larmoiements des yeux comme si il y a avait de la fumée et un écoulement du nez abondant et clair, liquide comme de l'eau (je ne donne pas ici toutes les caractéristiques).

Le but, en donnant l'allium cepa, est de faire réagir l'organisme afin qu'il se défende. C'est la loi de la similitude.

Ainsi le capsicum annum (poivre de Cayenne) sera donné dans certains cas d'inflammation par exemple.     

 

   42794186the simpsons movie homer 956 jpg

 

Pourquoi cela marche t-il ? défrayant règulièrement la chronique, il semblerait que l'homéopathie agisse grâce à la "mémoire de l'eau", un concept difficile à avaler pour pas mal de scientifiques, relevant plutôt de la physique quantique.

Quand à l'effet placebo, pourquoi pas puisque l'on sait qu'il entraine « des modifications de l'activité électrique de certaines aires du cortex cérébral et des effets neurobiologiques touchant l'enzyme nécessaire à sa production de sérotonine dans les neurones». (Le Figaro, sept 2012 "Le placebo peut-il vraiment soigner?") mais comment peut-on induire cela à un bébé, voire même, à un élevage entier de canards ???

 

Comment bien prendre l'homéopathie :

 

  • Laisser fondre les granules sous la langue.
  • A distance des repas.
  • Sans goût dans la bouche.
  • Ne pas consommer de menthe.
  • Si plusieurs remèdes sont donnés, les prendre à distance les uns des autres.

 

L'homéopathie uniciste :

La véritable homéopathie ! Ici, il nest pas question de proposer un remède pour un symptôme mais plutôt de trouver le remède propre au patient afin de relancer l'ensemble de l'organisme en corrigeant les déséquilibres.

La consultation homéopathique est assez longue puisque l'homéopathe se basera sur les caractéristiques propres au patient (individualisation et globalité des symptômes) afin de trouver son remède personnel parmi des milliers. Des caractéristiques tout-à-fait personnelles qui pourront porter sur des phobies particulières, des symptômes récurrents et périodiques, des cauchemars ou encore une répulsion de certains aliments par exemple.

Le remède correspondant au patient va relancer les processus d'auto-guérison en rééquilibrant le terrain.

 

Débat passionnant, médecine controversée depuis son tout début, l'homéopathie reste peu coûteuse mais surtout appréciée de beaucoup. Alors l'homéopathie bientôt la fin ? J'espère bien que non ...

Disponible encore quelques semaines sur France 5 :

https://www.france.tv/france-5/enquete-de-sante/856525-homeopathie-bientot-la-fin.html

Annuaire web