naturopathie

Salon du bien-être 2019

 

 

Dimanche 13 octobre 2019, au Ludion à Villemoisson sur Orge

de 10h00 à 17h00, se tiendra le salon du bien-être.

 

Pour la 3eme année consécutive, des praticiens du bien-être vous proposent de découvrir leurs métiers :

Au travers de conférences, d'ateliers (payant), venez à la rencontre de ces thérapeutes.

 

Vous m'y retrouverez à 15h30 pour une conférence... Surprenante ! 

 

Elle vous permettra de découvrir pourquoi il vaut mieux consommer avec modération certains aliments pourtant réputés sains !

 

Aliments au supermarche

 

Je vous expliquerai comment les remplacer et ceux dont il faut se méfier :-) 

Surcharge pondérale, stéatose du foie, diabète : les index glycémiques seront également à l'honneur...

En bref, quelques clés pour optimiser votre santé.

Je vous attends nombreux !

Plus d'informations ci -dessous :

https://salon.villemoisson.org/

 

Les dernièrs articles du site :

Etre naturopathe :

http://www.naturopathe91.com/blog/etre-naturopathe.html

Ce que Yuca ne vous dit pas :

http://www.naturopathe91.com/blog/actualites/ce-que-yuca-ne-vous-dit-pas.html

Les derniers commentaires :

http://www.naturopathe91.com/vos-avis/

Et suivez moi sur Google

Lire la suite

Les carottes qui constipent, une idée reçue !

 

Carottes 1

 

La carotte, un légume racine à cuisiner plus souvent !

 

Un petit article aujourd'hui court et simple pour relayer et démentir un apriori sur nos pauvres carottes : elles ne constipent pas !

 

Bien sûr, c'est le choc ... Depuis toujours, en cas de désordre digestif, diarrhée, gastro-entérite et autre charmants virus, que l'on ait 8 mois 30 ou 60 ans, la carotte était notre meilleure amie !

Amie carotte 2

 

Aussi, lorsqu'en consultation, on me dit ne pas manger de carottes pour éviter la constipation, j'explique que la carotte ne constipe pas, mais au contraire, régule le transit !

 

Car la carotte, est riche en fibres : ces fibres ont une grande capacité à retenir l'eau ce qui est utile en cas de diarrhée. Pour autant, lorsque le transit est normal ou ralenti, ces fibres sont douces et participent à réguler le transit intestinal.

 

Ainsi, râpées finement, en petite quantité en début de repas, elles favorisent le transit tout en amenant des antioxydants (le fameux bêta-carotène) qui permettent de lutter contre les radicaux-libres.

Elles permettent également de lutter contre le cholestérol grâce à leur pectine (une variété de fibres).

 

Carottes rapees

 

Lorsqu'elles sont cuites, leurs fibres douces permettent de retenir l'eau : elles améliorent donc la consistance des selles...

Ainsi en cas de diarrhée, une soupe de carotte ou une purée de carottes sera tout à fait bénéfique pour ramener une consistance de selles normales.

Si le transit est normal ou un peu fainéant, une purée de carottes ou une soupe de carottes ne le ralentira pas pour autant ! Et cuire les carottes rendrait les caroténoïdes plus disponibles (avec un peu de matières grasses de bonne qualité car les caroténoïdes sont liposolubles, c'est-à-dire solubles dans le gras).

Cerise sur le gâteau, la carotte regorge de vitamines et de minéraux : le bêta-carotène cet anti-oxydant précurseur de la vitamine A (une vitamine très importante pour la vue et la peau notamment), est excellent pour la santé. 

La luthéine et la zéaxanthine, deux autres bêta-carotènes, sont également excellents pour les yeux : ils diminuent le risque de développer une cataracte.

 

Vision

 

La carotte comporte également des vitamines B (notamment de la B6), et de la vitamine K, (vitamine qui permet la coagulation de votre sang), et elle est très alcalinisante, plutôt intéressant pour contrer l'acidité métabolique liée à nos modes de vie.

Une dernière information sur la carotte : son goût sucré prête à dire qu'elle est calorique et apporte beaucoup de sucre.... Encore une idée reçue puisque ses fibres abaissent le passage du sucre dans le sang, son index glycémique est donc bas (16 quand elle est crue et un peu moins de 50 quand elle est cuite), bien plus bas que celui de la pomme de terre !

 

Programme du salon du bien-être

SALON DU BIEN ÊTRE : DIMANCHE 14 OCTOBRE AU LUDION, de 10h00 à 17h00

 

LE PROGRAMME DES ATELIERS ET DES CONFERENCES !

Programme 2018

 

Salon bien-être 2018

 

Ne ratez pas le salon du bien-être, le dimanche 14 octobre 2018 au Ludion, à Villemoisson-Sur-Orge !

 

Salon ludion oct 2018

 

Vous y trouverez de nombreux participants, axés sur le bien-être. Ils vous feront découvrir, de 10h00 à 17h00 leurs spécialités au travers de différents ateliers et conférences.

 

J'y tiendrai une conférence à 13h30 intitulée "Le sucre ou la vie".

 

Pour tout savoir c'est ici : https://salon.villemoisson.org/

 

Nous vous attendons nombreux !

 

 

 

Rétrospective du salon du 12 mars 2017 au Ludion

Deux mois après le salon du bien être et de la santé au naturel, retour en images !

 

17202703 10155312425144411 38529401890967615 n

 

Vous avez été nombreux à venir au salon du bien être et de la santé naturel, le 12 mars dernier, au Ludion : nous avons enregistré environ 250 visiteurs !

 

Img 9763

 

En dehors du fait que la salle était assez sonore et que le micro était peu (voir pas) entendu, les retours ont été globalement très positifs pour le plus grand plaisir des 20 participants bénévoles venus faire découvrir leur profession et tous les bénéfices à en tirer !

Ainsi, coiffure énergétique, esthétique, coaching, naturopathie, kinésiologie, ostéopatie, réflexologie et bien d'autres domaines étaient représentés. Les ateliers ont été victimes de leur succès !... 

 

Img 9643

 

Vous pouvez retrouver les coordonnées de tous les intervenants ci-dessous :

https://rencontres.villemoisson.org/

 

Quant à moi, vous pouvez retrouver les 2 vidéos présentées dans mon diaporama lors de ma conférence "On est ce que l'on mange" :

DIGESTION et ABSORPTION

Bonne Santé et Flore intestinale diversifiée !

 

Pour les gourmands qui sont venus déguster quelques patisseries sans gluten sur mon stand, retrouvez quelques recettes ici (encore un grand merci à toutes celles qui ont oeuvré pour moi !):

Bûche au chocolat (sans gluten ni lactose)

Cake chocolat-banane, sans gluten

Cookies chocolat-noisettes sans gluten

Fondant au chocolat avec ou sans gluten

 

Etant donné les très bons retours et le plaisir des intervenants à partager leurs connaissances, ce même type de salon sera certainement reconduit et je vous en ferai part par le biais d'une newsletter (si vous n'êtes pas inscrit, faites le dès maintenant, c'est totalement gratuit : il vous suffit de renseigner votre adresse e-mail sur la page d'accueil, à droite dans l'onglet newsletter) !

 

Légalisation de la naturopathie au Portugal

Isabelle ROBARD

Docteur en droit

Dix années après sa première loi dans le domaine des médecines non-conventionnelles (I), le Portugal vient de voter en juillet 2013 une nouvelle loi (II) confortant et renforçant la légalisation des praticiens de santé non-médecins dans ce domaine et, en particulier, les naturopathes.

I. LA LOI CADRE DE 2003

Le Portugal où régnait un monopole médical à la française s’était déjà illustré en 2003 en faisant voter une loi cadre visant à encadrer 6 des 8 disciplines des médecines non-conventionnelles énumérées par la Résolution du Parlement européen du 29 mai 1997 dont la Naturopathie, à savoir : l’acupuncture, l’homéopathie, l’ostéopathie, la naturopathie, la phytothérapie et la chiropractie.

Cette loi cadre définissait les médecines non-conventionnelles comme « les médecines qui se fondent sur une philosophie différente de la médecine conventionnelle et appliquent des processus spécifiques de bilans et de thérapeutiques ».

Dans un second chapitre ce texte reconnaissait déjà l’autonomie technique et déontologique des professionnels et fixait comme tutelle celle du ministère de la Santé.

Une commission technique consultative composée d’un professionnel de chaque discipline et des ministères de la Santé, de l’Education et des Sciences et de l’Enseignement supérieur était créée ayant vocation à être consultée sur la mise en place notamment des critères d’exercice et de formation et qui devait cesser ses fonctions en 2005 dès lors que le processus d’exécution aurait été mis en place.

II. UNE NOUVELLE LOI EN 2013

Forte des avis formulés par la commission technique et des avis des commissions santé, sécurité social et Travail, une nouvelle loi qui entrera en vigueur en octobre prochain, vient de voir le jour, après une reprise du processus parlementaire en 2012.

Cette nouvelle proposition de loi s’est appuyée sur les orientations de l’Organisation mondiale de la Santé et sur les grandes lignes de la précédente loi de 2003, « évoquant une lacune depuis plus de 9 ans »

Le Conseil des ministres portugais a donc présenté en novembre 2012 sur la base de divers avis, une proposition de loi portant sur les 6 disciplines initialement visées, dont LA NATUROPATHIE.

Les grandes lignes de ce texte sont les suivantes :

    - Reprise de la notion d’indépendance technique et déontologique déjà fixée en 2003, démontrant que ces praticiens de santé naturopathes ne seront pas des auxiliaires de santé agissant sur prescription médicale, mais des professionnels de premier rang d’accès ;

    - Licence professionnelle à obtenir selon des critères de formation à venir (cycle d’études compatible avec les exigences fixées pour chaque branche). A cet effet, un Conseil consultatif pour les médecines non-conventionnelles est mis en place chargé de définir les critères d’exercice et de formation aves des représentants des disciplines concernées et des ministères (santé, enseignement supérieur, du travail), un représentant de l’Ordre des médecins, de l’Ordre des pharmaciens, des consommateurs ;

     - Etablissement d’un Registre actualisé par l’ACSS (Administration Centrale du Système de Santé) et mis en ligne par l’administration ;

     - Les critères de base juridico-déontologiques sont définis (information claire, loyale et transparente sur le pronostic, le traitement et sa durée, recueillir le consentement du consultant selon les Bonnes pratiques en vigueur dans la Profession, ne pas alléguer fallacieusement pour le praticien que sa pratique peut soigner les maladies, les dysfonctions et les malformations) ;

     - Interdiction pour le praticien naturopathe de vendre des produits dans ses locaux de consultation ;

     - Obligation d’être assuré en Responsabilité civile professionnelle.

Cette obligation ne fait que confirmer celle fixée par une Directive européenne de 2011.

Un point novateur dans cette réglementation comparativement au droit comparé européen, est qu’afin d’éviter toute éventuelle interaction, il est fait obligation au patient/consultant de faire savoir par écrit à son praticien naturopathe s’il prend des médicaments conventionnels ou naturels, ce qui permet d’établir dans la relation juridique patient/praticien, une obligation d’information/transparence et de responsabiliser le patient.

En cas de violation de la loi, des sanctions sont prévues à la fois pénale (amendes) et de suspension de la licence pouvant aller de 3 mois à 3 ans et jusque la radiation définitive.

Des dispositions transitoires sont également fixées, sachant que les décrets d’application devront être pris dans les 180 jours suivants l’entrée en vigueur de la loi du 22 juillet 2013, publiée en septembre 2013.

CONCLUSION

Cette loi qu’il faut saluer se situe dans la droite ligne des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé en appelant aux gouvernements pour une intégration des médecines traditionnelles ou non-conventionnelles, non seulement dans les pays en voie de développement mais également dans les pays dits développés.

Cette loi se situe aussi dans la mouvance de la Résolution du Parlement européen du 29 mai 1997 qui en appelait à une harmonisation dans ce domaine indiquant notamment :

« Considérant l'importance d'assurer aux patients une liberté de choix thérapeutique aussi large que possible, en leur garantissant le plus haut niveau de sécurité et l'information la plus correcte sur l'innocuité, la qualité, l'efficacité et les éventuels risques des médecines dites non conventionnelles, et de les protéger contre les personnes non qualifiées ».

Enfin, le Portugal se situe dans la droite ligne de la réglementation de nombreux Etats membres de l’Union européenne tout en innovant en responsabilisant le patient, en l’obligeant à informer loyalement son naturopathe sur sa consommation de médicaments conventionnels et naturels.

Nous constatons que nombre des critères définis par la loi portugaise sont déjà mis en place en France à travers les organisations professionnelles sérieuses de la naturopathie.

A l’heure où la France revoit la réglementation des ostéopathes à travers les critères de compétence et de formation, gageons que ce texte portugais portant officialisation du titre de naturopathe serait susceptible d’insuffler une inspiration aux pouvoirs publics français, notamment suite à la parution en octobre 2012 des recommandations du Centre d’analyse stratégique de Matignon proposant la légalisation des naturopathes par la mise en place d’un label.

Lire la suite