cancers

Nouvelle étude : Les pesticides bien plus dangereux qu'annoncés ...

Vous avez certainement déjà entendu parlé du Professeur Séralini.

Il a fait parler de lui avec son étude, très controversée, sur les O.G.M., fin 2012.  Si, si, rappelez vous, les photos chocs de rats déformés par d'énormes tumeurs.

Le revoici avec une nouvelle étude sur les pesticides :

Il explique que le degré de toxicité des pesticides est évalué en fonction du principe actif. Le problème est que les adjuvants, qui ne sont pas dévoilés, modifient le principe actif, le rendant hautement toxique ...

Ainsi en testant 9 pesticides in vitro sur des cellules humaines et non plus seulement le principe actif , le constat est sans appel : 8  formulations sur 9 sont des centaines de fois plus toxiques qu'annoncées ...

Cette seconde étude, qui vient appuyer la première, a été relayée par sciences et avenir.

Bien sûr, Séralini a ses détracteurs. Quoi de plus normal quand on s'attaque au Roundup, produit phare de la trop célébre entreprise Monsanto !

N'oublions pas non plus que la France est le premier pays agricole d'Europe.

Ainsi, en lisant le rapport de l'inserm sur les pesticides, on apprend que les rendements de blé, par exemple, sont passés de 15 quintaux par hectare à 70 quintaux par hectare en un peu plus de 60 ans ...

"La France est un des premiers utilisateurs mondiaux de pesticides" peut-on lire un peu plus loin ...

La vigne n'est pas épargnée :  elle représente environ 3% de la surface agricole en France et utilise environ 20% des pesticides à elles seules...